Catégories
The Division 2 - Le Test
4.5
Star Star Star Star Star
SCENARIO 4.0
DUREE DE VIE 5.0
GRAPHISMES 5.0
GAMEPLAY 4.5
BANDE SON 4.0

The Division 2 - Le Test

The Division 2 - Le Test

Informations techniques

Type Action / FPS / MMO
Editeur Massive Entertainment & Ubisoft
Age/PEGI +18 ans
Multijoueurs Jouable en solo | Multijoueurs en ligne
Sortie 15 Mars 2019
Plate-forme PC, Playstation 4, Xbox One
Testé sur PC

Nos agents reviennent sur le terrain 4 ans après le premier opus de cet incroyable looter shooters. Ce nouveau périple, toujours dans un univers post-apocalyptique, nous envoie directement dans la capitale de Washington.

Le Contenu


Commençons par le début, du début. On est content le jeu est enfin installé, on le lance et on est directement propulsé vers la création de notre agent. Alors si de premier abord dans les modèles de personnages proposés pas de beau gosse, ni de belle gosse. J'avoue que j'ai dû cliquer sur personnage aléatoire quelques fois avant de me retrouver avec une sorte de bûcheron canadien, mais cela me va. Lors du choix, n'oubliez pas de prendre une casquette et une paire de lunettes.

Une très sympathique mission d'introduction didacticiel qui va nous expliquer les éléments principaux pour prendre en main le jeu, mais rien de très sorcier, nous serons de toute façon guidés avec des petites fenêtres instructifs, prenez les 10 secondes nécessaires pour les lires avant de les "nexté" car si tout est intuitif, le système de "projet" n'était pour ma part, pas spécialement très clair tout de suite.

Participer

Les modes

Le mode principal dans lequel nous sommes directement projetés, contient un certain nombre d'activités en plus des missions principales : activité inconnue (sorte d'activité aléatoire, tantôt des sauvetages de civil, tantôt des largages de loots), les échos à collectionner, les points de compétence à récupérer, les très célèbres Dark Zone qui se comptent à trois pour ce nouvel opus, trois Dark Zone, beaucoup moins vides et rendues beaucoup plus attrayantes, grâce notamment aux objectifs dynamiques qui y sont proposés. Personnellement, je prends toujours autant de plaisir à exfiltrer en hélicoptère mes loots contaminés.

La carte de Washington est séparée en zones, qui peuvent être reprises des mains sanguinaires de nos ennemis en libérant les points de contrôle et en participant aux différentes activités susmentionnées.

En notera également le mode "Conflit", une sorte d'escarmouche en multijoueur disponible dès le départ du jeu. Rien de bien extraordinaire un simple Deathmatch 4 vs 4, néanmoins une méthode supplémentaire pour loot des items ultras rares dans des parties toutefois sympathiques. Avec la possibilité de faire du matchmaking pour la quasi-totalité des modes, c'est un univers ou l'on se sent bien moins seul et c'est beaucoup plus amusant comme cela.

Le gameplay

Si d'un premier abord on reprend très clairement la jouabilité de son prédécesseur on notera (sur PC) quelques fonctionnalités supplémentaires qui font très plaisir (notamment la course automatique, pour pouvoir se gratter la tête pendant une ligne droite). Si le gameplay manette est toujours aussi agréable que puisse l'être un TPS. On notera tout de même que pour mon humble confort je me suis permis de modifier quelques touches pour pouvoir jouer au clavier. J'avais de la peine à considérer normal le fait que ce soit ma touche "Ctrl" qui me serve à franchir les obstacles plutôt que la barre espace, etc..

Comme dans le premier opus, la meilleure solution pour progresser sans se faire dézinguer toutes les 2 minutes reste de se mettre à couvert derrière tous les éléments que vous croiserez afin de pouvoir allumer les "Hyènes" notre ennemi principal... mais parlons-en, même si tout à fait correcte, on a connu des IA plus intelligentes.

La bande-son et les graphismes

Soyons francs, la note "graphismes" de The Division 2 portera surtout sur la magnificence de leur réplique de Washington et de l'environnement beaucoup plus riche et vivant qui nous entoure tout au long de l'aventure. Car graphiquement, rien de dégueulasse, mais rien d'extraordinaire non plus. Un choix technique apparemment assumé par l'équipe de développeur, qui aurait je cite "préférée rajouter un cycle jour/nuit ainsi qu'une météo dynamique à la place de sublimes textures". La bande-son contient tout de même quelques morceaux qui se colleront parfaitement à l'action du jeu cependant, elle sera plutôt discrète la major partie du temps.

Participer

En bref

Un deuxième opus plus généreux en termes de contenu que son prédécesseur et qui offre une durée de vie d'environ 25 heures (si tu fais que le scénario rapidos) et bien plus grâce à son end-game qui parvient à renouveler l'expérience en rajoutant encore plus de contenu et cela de façon habile. Notons aussi l'univers ultra immersif de The Division 2 qui nous plonge en tant qu'agent dans une sublime carte de Washington pleine de détails.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

The Division 2 Action gaming Jeu PC pc Playsation 4 xbox xboxone

Tiziano Avola