Catégories
Superman : The Animated Series

Superman : The Animated Series

Superman: The Animated Series


Date de diffusion : 6 septembre 1996 – 12 février 2000
Durée: 22 min
Créateurs: Bruce Timm, Curt Geda
Nombre d’épisodes: 54
Nombre de saisons: 4
Genre: Série d’animation
Nationalité: Américain


Synopsis:

Unique survivant de l’explosion de la planète Krypton, le bébé Kal-El échoue sur Terre dans un vaisseau conçu par ses parents. Recueilli par la famille Kent, il grandit sous le nom de Clark Kent. Mais il finit par découvrir qu’il a d’étranges pouvoirs. Devenu adulte, Clark Kent est alors journaliste au Daily Planet. Mais personne ne sait que derrière sa timide façade se cache l’homme le plus puissant de la planète: Superman.


Après le succès de la géniale série Batman: The Animated Series, Bruce Timm se lance dans le projet, courageux, mais compliqué, d’adapter les aventures du plus célèbre des super-héros, Superman. Pourquoi compliqué, et bien il fut difficile pour Bruce Timm et son équipe d’adapter les aventures du dernier fils de Krypton tout en le gardant crédible, jamais ridicule et en gardant les éléments principaux du personnage. Mais cela n’arrête pas le créateur de la série et la série Superman: L’ange de Metropolis, diffusé entre 1996 et 2000, est tout bonnement remarquable sur bien des points. Et l’équipe s’inspire de l’un des plus grands noms de l’univers des comics, dont l’une des créations Darkseid est l’un des principau x méchants de la série, le grand Jack Kirby.

Là où Gotham City dégageait une ambiance baroque très inspirée de l’adaptation de Tim Burton, Metropolis est une ville lumineuse, des immeubles gigantesques, une ville qui paraît toujours sûre, et qui est, comme son protecteur, la ville de demain. Tout comme dans Batman: The Animated Series, l’une des grandes forces de la série c’est bien évidemment les ennemis de l’Homme d’Acier, et Bruce Timm a fait un travail d’exception. Un Darkseid imposant et destructeur, un Lex Luthor tout aussi menaçant que le seigneur d'Apokolips, et tout comme dans la série du justicier de Gotham, certains vilains ont été réinterprétés, offrant des personnages parfois plus intéressants que leurs versions papier comme Toyman ou encore le Parasite.


Là où Batman était un personnage solitaire, aspect pleinement respecté dans l’adaptation animée, ce n’est pas le cas de Superman. Le protecteur de Metropolis est entouré d’une pléthore de personnages secondaires plus intéressants les uns que les autres. Les parents adoptifs de Clark Kent, Jonathan et Martha Kent, le jeune photographe Jimmy Olsen, Perry White, Lana Lang, Lois Lane et encore bien d’autres rendent le Daily Planet, Metropolis ou tout simplement l’entourage de Clark Kent plus réel et crédible. Le personnage de Lois Lane est aussi particulièrement intéressant, loin d’un personnage quelque peu exaspérant comme elle pouvait l’être dans l’adaptation cinématographique de Superman en 1978. C’est maintenant une femme forte qui n’a pas toujours besoin de l’aide de Superman.

Chaque histoire est passionnante, passant d’épisodes épiques à d’autres beaucoup plus comiques, et d’autres parfois même très sérieuses. Tout comme les autres séries DC Comics dont nous avons parlé, elles ne sont pas toujours pour les enfants traitant de sujets sérieux comme l’homosexualité ou encore la mort.


A une époque où les adaptations des comics peuvent être de plus en plus sombres, cela m’a fait particulièrement plaisir de me replonger dans cette série respirant l’optimisme et la bonne humeur. Superman: L’ange de Metropolis est l’une des meilleures adaptations de Superman, un Superman tout puissant, mais qui n’efface jamais Clark Kent (tout comme dans l’adaptation de 1978). Une série positive qui se regarde encore facilement aujourd’hui, quel que soit votre âge, que vous soyez fan de comics ou jeunes néophytes, alors regardez cette série.



ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

super-héro séries TV DcComics Superman Bruce Timm

Franklin Urfer