Catégories
#5 Le Film du Weekend • Star Trek Into Darkness

#5 Le Film du Weekend • Star Trek Into Darkness

Star Trek Into Darkness

Date de sortie: 9 mai 2013
Durée: 133 min (2h13)
De: J.J. Abrams
Avec: Chris Pine, Zachary Quinto, Benedict Cumberbatch,…
Genres: Science-fiction
Nationalité: Américain


Synopsis :

La survie de la Terre est menacée par Khan (Benedict Cumberbatch), un surhomme redoutable qui a déclaré une guerre sans merci à la Fédération des planètes unies. Kirk (Chris Pine), Spock (Zachary Quinto) et l’équipage de l’U.S.S Enterprise parviendront-ils à éliminer Khan et sauver le monde de la destruction ?

En 2009, J.J. Abrams rebootait la franchise Star Trek avec un premier film. 4 ans après il revient avec un deuxième opus, Star Trek Into Darkness, un gros film d’action bourré d’effets spéciaux, qui contraste légèrement avec celui de 2009.

Le film est dans son ensemble réussi, aventureux avec son plein d’action. Le réalisateur, fort de son expérience avec les séries Lost et Alias, nous offre un scénario fort en rebondissements, s’inspirant aussi des films des années 80. Mais il faut surtout féliciter l’aspect visuel du film, des effets spéciaux proche de la perfection et une 3D utilisée de manière optimale. Petite reproche à J.J. Abrams qui utilise toujours trop de lens-flare*.


Côté casting, le film est porté par son méchant, interprété par Benedict Cumberbatch (Sherlock). Sociopathe, cruelle, intelligent, il manipule aussi bien l’équipage de l’Enterprise que le spectateur. Cumberbatch apporte donc ce qui manquait cruellement au premier film : un antagoniste d’exception.

La prestation des autres acteurs ne changent pas du Star Trek de 2009, les acteurs principaux sont dans l’ensemble bon mais les autres membres de l’équipage sont toujours peu mis en avant, hormis de le personnage de Scotty joué par l’incroyable Simon Pegg (Shaun of the Dead, Hot Fuzz,…).

Star Trek Into Darkness est donc réussi. J.J. Abrams modernise avec brio l’univers créé par Roddenberry, et le résultat est efficace. Les fans de la série d’origine pourront peut être reprocher à Abrams de dénaturé l’âme de la série, mais c’est peut être un sacrifice nécessaire pour plaire au grand public et pour donner une nouvelle vision à la saga. En tout cas un film que je conseille, même rien que pour son méchant.

*"Le facteur de flarelens flare » en anglais) est une aberration optique due à une diffusion parasite de la lumière à l'intérieur d'un objectif." (Wikipédia)

ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

cinema movie film star trek Star Trek Into Darkness

Franklin Urfer