Catégories
SoulCalibur VI, le test
4.0
Star Star Star Star Star-off
SCENARIO 4.0
DUREE DE VIE 4.0
GRAPHISMES 4.0
GAMEPLAY 4.5
BANDE SON 3.5

SoulCalibur VI, le test

SoulCalibur VI, le test

Informations techniques

Type Combat
Editeur Bandai Namco
Age/PEGI 16+
Multijoueurs 2 joueurs
Sortie 19 Octobre 2018
Plate-forme PS4, PS4 Pro, Xbox One, Xbox One S, Windows
Testé sur PS4

Le plus célèbre des jeux de combats à base d’armes revient, après une absence remarquée de plus de 6 ans. Suite à un épisode 5 plein de nouveautés, mais assez critiqué par les fans, Namco penche vers un retour aux sources avec ce nouvel opus intitulé sobrement SoulCalibur VI. Cet épisode est une sorte de reboot à l’histoire, et vous propose d’en apprendre plus sur les premiers événements liés à la saga légendaire.


L’histoire

Dans ce jeu, vous aurez le choix entre 2 modes histoires bien distincts. Le premier, intitulé «balance de l’âme», vous propose de créer votre propre avatar via le mode de création de personnages. Vous aurez le choix entre de nombreuses classes, et pourrez choisir entre tous les différents styles de combats proposés dans le jeu. Par la suite, il vous sera possible de débloquer de nouveaux équipements, dans le but de customiser votre personnage. Il  sera aussi possible de changer de style de combat en cours de partie. Une fois votre avatar créé, vous pourrez vous déplacer sur une carte du monde afin de remplir des missions. Certaines vous feront avancer dans la quête principale, d’autres sont des missions secondaires. Chaque mission fera monter votre expérience et vous permettra de gagner de l’argent ou des équipements. Certains de vos choix feront basculer votre âme du côté du bien ou du mal, ce qui influencera l’histoire. Il vous faudra parfois revenir en arrière pour remplir des missions secondaires, afin de gagner des niveaux pour pouvoir avancer. Les missions sont parfois compliquées, avec de nombreuses conditions de victoires  ou des handicaps. Ce mode vous permet de vivre l’histoire d’un point de vue différent de celui des héros principaux. Les dialogues sont parfois un peu longs, mais vous ne perdrez pas grand-chose à en passer certains. Ce mode me rappelle beaucoup le mode histoire de Soul Calibur sur Dreamcast. Il vous faudra plusieurs heures pour en venir à bout à 100%.

Le mode « chronique de l’âme », quant à lui, vous propose de vivre les premiers événements de Soul Calibur du point de vue de chaque personnage du jeu. Ainsi, vous pourrez retrouver Kilik, Nightmare et toute la bande pour des affrontements sans pitié, ponctués de dialogues qui vous en apprennent plus sur les personnages.

 


Les personnages et les coups

Comme dit plus haut, Namco a décidé de revenir aux sources dans cet épisode. C’est donc avec grand plaisir que nous retrouvons la plupart des combattants des premiers opus. Exit Z.W.E.I., Pyrrha, Patroklos, Viola, etc… Dans Soul Calibur VI, les vieux de la vieille mènent la danse. Ne vous attendez cependant pas à retrouver tous vos combos et vos coups fétiches à l’identique. En effet, les palettes de mouvements ont été modifiées  et améliorées pour un rendu plus nerveux et plus fluide. Les combattants de Soul Calibur n’ont jamais été aussi rapides. Évidemment, vous aurez quand même droit à de nouvelles têtes dans le roster. À l’instar de Dark Vador, Kratos ou Link dans les éditions précédentes, c’est Geralt de Riv du jeu the Witcher qui vient compléter l’équipe de guerrier. Il est accompagné de Groh, un guerrier nordique, et d’Azwel, une sorte de dieu possédant les pouvoirs de Soul Edge et de Soul Calibur. Par la suite il vous sera possible de débloquer Inferno, personnage ultra cheaté, avec un style proche de celui de Nightmare.


En tout, cela nous fait un maigre total de 21 personnages. Mais comme dans la quasi-totalité des jeux de bastons actuels, vous pourrez en acquérir de nouveau, via l’achat de DLC proposé sur le Playsation store. Tira a déjà été annoncée, et je pense qu’on ne devrait pas tarder à voir débarquer Hwang qui manque cruellement à l’appel. Pour se consoler, rappelons-nous qu’il est aussi possible de créer ses propres personnages, ou de modifier à volonté ceux déjà existants via le mode création.


Pour ce qui est des coups, toutes les mécaniques de base de Soul Calibur sont présentes. On retrouve un bouton pour la garde, un bouton pour les coups de pied, un bouton pour les coups horizontaux faibles et un pour les coups verticaux puissants. Les gâchettes peuvent servir d’alternative à certaines combinaisons de touches. Ainsi, vous pourrez déclencher le nouveau mouvement «reversal edge» à l’aide d’une simple pression. Celui-ci vous plongera dans une phase de « feuille, caillou, ciseau » qui pourrait totalement renverser l’issue du match. Vous devrez aussi gérer votre jauge d’âme, qui une fois pleine, vous permet de vous transformer, ou de libérer une attaque critique très puissante. Encore une fois, toutes les mécaniques du jeu sont respectées, mais les quelques ajouts et améliorations rendent le jeu plus fun et plus accessible aux néophytes.

 


Les graphismes

Pour ceux qui ont joué à Soul Calibur sur Dreamcast, vous ne pouvez que vous rappeler, à quel point le jeu était beau, et comment il exploitait au mieux les capacités de la console. Si vous avez joué au II, vous savez que c’était la même chose, et ainsi de suite jusqu’au V. Pourtant, cet opus pourrait bien faire exception à la règle. En effet, on pourrait se poser des questions sur l’effet de flou appliqué sur le décor en fond, dans le but de mieux faire ressortir les personnages. On pourrait aussi se demander pourquoi certains niveaux ont l’air si vides et si simplistes. Ces détails peuvent choquer lors des premières parties, mais sont finalement vite oubliés, grâce au character design très réussi des personnages, et à la fluidité des combats. Certaines animations des attaques spéciales sont aussi très jolies.

 


Les autres modes

Outre le mode création déjà cité et bien connu, le jeu propose évidemment un mode duel ou vous pourrez affronter l’I.A. et vos amis. Un mode en ligne peu concluant pour le moment en raison des nombreux lagues et de la difficulté à trouver des adversaires. Et pour finir, un musée dans lequel vous pourrez débloquer une multitude de bonus concernant l’ensemble de la série, ainsi que des astuces pour mieux jouer.

 


En bref

Malgré quelques défauts et un roster plutôt faible pour le moment, on peut dire que Soul Calibur VI relève encore le niveau de la franchise grâce à des mécaniques de combat améliorées, et un retour aux sources plutôt réussi. On aurait peut-être aimé un peu plus de détails dans les arènes et  l’effet de flou en fond n’est pas des plus judicieux. Pourtant, c’est un réel plaisir de replonger dans cet univers. En solo ou à plusieurs, Soul Calibur VI va vous faire passer de très bon moment. Difficile de lâcher la manette une fois le jeu lancé.



ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

jeu de combat PS4 xbox Xbox One S soulcalibur

Julien Blunier