Catégories
Pokken DX : la version ultime ?

Pokken DX : la version ultime ?

Type : Jeu de combat 3D
Éditeurs : Bandai Namco / The Pokémon Company
Age/PEGI : 7
Multijoueur : 2 joueurs
Sortie : 22.09.2017
Plateforme : Nintendo Switch
Testé sur : Nintendo Switch


Pokken, c’est le jeu Pokémon dans lequel vous laissez tomber les combats au tour par tour, pour des combats nerveux et intuitifs en 3D. Le jeu est sorti sur borne d’arcade en juillet 2015, uniquement au Japon. Il sort une année plus tard sur Wii U et pour le reste du monde. Le jeu était très attendu mais a plutôt fait un flop. On lui reprochait notamment son roster trop faible et des graphismes médiocres. Cette année, Nintendo ressort son jeu pour la Switch dans une version Deluxe. Arrivera-t-il à faire oublier les échecs de son prédécesseur? Nous allons le découvrir ensemble.

Vous arrivez donc sur la map de Ferum où vous êtes accueilli par votre coach qui vous donnera des conseils tout au long du jeu. Une fois que vous aurez bien le jeu en main, je vous suggère fortement de désactiver les conseils du coach dans les paramètres, car elle devient vite insupportable.

Dans votre village, vous pouvez changer les paramètres de votre profil, de votre coach et de votre Pokémon. Vous devrez choisir un Pokémon pour vous accompagner lors de vos combats dans Ferum, et à chaque fois que vous voudrez en changer, il vous faudra revenir dans votre village et entrer dans les paramètres, ce qui devient assez pénible à la longue. Une fois votre Pokémon équipé, vous pourrez partir à la conquête de la ligue, pour prouver que vous êtes le meilleur dresseur.

Pour arriver au sommet de la ligue, vous devrez passer les ligues intermédiaires qui sont, bien évidemment, de plus en plus difficiles. Dans chaque ligue, vous retrouverez des panneaux de missions qui vous obligeront à changer de stratégie et de Pokémon pour gagner des bonus et des équipements.

Chaque combat permet à votre créature de gagner de l’expérience. Lorsqu’elle passe un niveau, vous pouvez lui attribuer un nouveau point de compétence dans la branche de votre choix. Plus vous évoluerez dans les ligues, plus vous devrez compter sur un Pokémon de niveau élevé. Surtout que pour pimenter l’histoire, vous devrez aider une mystérieuse jeune fille accompagnée d’un Mewtwo noir ultra puissant, qui vous donnera du fil à retordre. On peut dire qu’il y a de quoi faire dans cette ligue.

A l’extérieur, vous pourrez aussi accéder à des défis quotidiens pour gagner des bonus et de l’argent. Il existe aussi un mode local, dans lequel vous pouvez faire des combats avec vos amis sur écran scindé ou non. La chose était impossible sur Wii U.

Côté combat, le jeu ressemble plus à un jeu Naruto qu’à un Tekken. Vous avez le choix entre plusieurs Pokémon de soutien qui peuvent intervenir pendant le combat pour vous aider, et vous bénéficiez d’une barre de synergie. Cette barre, une fois pleine, vous permet de passer en mode éveil et de balancer une attaque signature surpuissante. Côté déplacement, vous alterner entre des phases de combat rapproché à la Tekken et des phases de combat éloigné à la Naruto. Honnêtement, c’est appréciable de pouvoir utiliser les Pokémon de cette manière et la sauce prend bien. Les combats sont nerveux et les attaques appellent le combo. Il faut trouver un personnage avec lequel on arrive bien à enchaîner et c’est parti ! Personnellement, j’ai troqué mon bon vieux Lucario contre le nouveau Archéduc exclusif à cette version. Certaines attaques sont vraiment belles, d’autres vraiment moins. Finalement, une fois que l’on s’est habitué au système des deux phases, le gameplay devient assez intuitif et on prend du plaisir à jouer. Surtout si vous avez la chance de posséder une manette pro, qui vous permet vraiment d’exploiter tout le potentiel de ce jeu.

Sinon, on ne va pas se mentir, c’est évidemment le même jeu que sur Wii. Les graphismes sont un peu plus lisses et colorés, mais ce n’est pas encore le top niveau. Le rendu est tout de même agréable même si les combats sont parfois un peu brouillons, surtout lors des attaques spéciales signatures (un peu comme dans la série des Naruto Ultimate Ninja Storm). Le roster a été revu à la hausse en incluant cinq nouveaux monstres. Il est donc désormais possible de jouer avec Darkrai, Cradopaud, Cisayox, Pingoléon et Archéduc, pour un total de 21 combattants… Je rappelle au passage qu’il existe à l’heure actuelle plus de 800 créatures dans le merveilleux monde des Pokémon et on ne peut s’empêcher de penser qu’il en manque quelques uns. De plus, sur les 21 personnages jouables, il y a deux Pikachu et deux Mewtwo. Pour moi, c’est vraiment le gros point faible du jeu. Non seulement le roster est faible, mais en plus son choix est largement discutable.

La bande son n’est pas mémorable pour un jeu Pokémon, mais rappelle toutefois légèrement Pokémon Snap sur Nintendo 64.

On peut tout de même avouer que l’ensemble du jeu est très sympathique malgré certains défauts flagrants et c’est d’autant plus dommage.

Pokken DX a du potentiel, mais il a encore besoin d’améliorations avant de devenir un grand jeu Nintendo comme on les aime. Une affaire à suivre…


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

nintendo pokemon The Pokémon Company International pokken tournament

Julien Blunier