Catégories
Mes ressentis de Rock Oz'Arènes 27e

Mes ressentis de Rock Oz'Arènes 27e

15 au 18 Août 2018  

Voilà mon troisième festival de cet été, Rock Oz Arènes, une très belle expérience musicale qui restera gravé dans ma mémoire. J'ai eu la chance d'assister cette année à la 27e Édition du festival accompagné de mon acolyte Lukas Quintero. On a découvert le festival à l'ouverture de ces portes le mercredi. Nous avons tout de suite procédé à la transformation d'argent dans un système appelé Cashless qui nous permettait de payer avec une carte rechargée spécialement conçue pour le festival et complètement gratuit. Cette édition a accueilli 31'000 spectateurs, une légère baisse comparée à l'année passée qui comptait 33'000.

Le premier jour m'a drôlement marqué, car l'acoustique de la scène était réellement incroyable. Je n'avais jamais vécu un concert avec une telle qualité de son. Sous la grande voie de Nicola Cavallaro, nous sommes emportés par sa sincérité et son humilité. Il a su attirer son public dans un concert très charnel et beau. Ensuite, j'ai profité pour déguster une pizza au feu de bois en attendant le fameux concert de James Blunt. Un concert qui a conquis le cœur de la foule à travers ses chansons telles que son hymne "You're beautiful".


Le deuxième jour était un peu plus rock. Le premier groupe à monter sur la grande scène était Calexico. Il a su transporter le public vers le grand Ouest américain. Ensuite, Stéréophoniques a su mettre le feu avec son rock, ils ont d'ailleurs interprété en acoustique la fameuse chanson de AC/DC, "Highway to Hell", destiné à Aretha Franklin, la reine du soul disparue cette semaine. J'ai profité pour manger thaïlandais, la fameuse nourriture festivalière qui passe partout.

© 2018 Rock Oz'Arènes - Lukas Quintero


Le troisième jour fut le plus impressionnant. L’ambiance était au centre de l’arène. Sold out, il n’y avait qu’à attendre le soir pour que le jeu de lumière sur scène mette en valeur toute la splendeur de l’arène. Je ne m’y connais pas trop en musique électro, mais le moins que l'on puisse dire c’est qu’ils ont mis le feu. Dimitri Vegas & Like Mike, Timmy Trumpet, Lost Frequencies ont su s’approprier la grande scène afin d'offrir un voyage musical des plus spectaculaires.


Le dernier jour était la soirée rap. Au programme, il y avait Stress accompagné de Karolyne, MHD et pour finir Damso. Trois concerts qui méritaient d'être vus et entendus. J’ai énormément profité lors du concert de MHD. Il a su se connecter avec son auditoire pour leur apporter un magnifique concert aux sonorités africaines et américaines. Pour ce qui est de Damso, j’ai également apprécié son concert. Très sûr de lui et sans trop d’hésitation, il a lâché ses rimes et ses punchlines les plus dynamiques. Cependant, il est parti très rapidement, il n’est resté que 45 minutes sur scène. Bien dommage pour un artiste si talentueux. 

© 2018 Rock Oz'Arènes - Lukas Quintero

ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

rock festival rock oz arenes music

Elías A. Nieto A.