Catégories
Mammut BARRYVOX® S

Mammut BARRYVOX® S

Ces derniers jours vous avez pu sûrement voir un nombre important d’articles parlant d’avalanches. Il semblerait même que le réchauffement climatique serait une cause d’augmentation du phénomène. Bon, je ne suis pas assez connaisseur pour confirmer cette dernière information, mais je saisis l’occasion pour rappeler que le ski freeride et les randonnées hivernales sont de belles activités, mais que le risque reste tout de même important.

Je saute aussi sur l’occasion pour parler d’un petit appareil que toute personne sortant des sentiers battus devrait porter sur soi, mais que personne ne souhaite jamais utiliser. Je parle du DVA (détecteur de victime d’avalanche) et plus particulièrement du dernier Mammut Barryvox S sorti au mois de décembre 2017.

Mais d’où vient son nom ?

« Au début du 19e siècle, la survie d’une victime d’avalanche dépendait essentiellement du flair aiguisé des chiens d’avalanche. Le plus célèbre d’entre eux, Barry, aurait sauvé la vie d’une quarantaine de personnes au col du Grand-Saint-Bernard. Aujourd’hui encore, il « accompagne » les passionnés de sports d’hiver dans le monde entier, puisqu’il a donné son nom au Mammut Barryvox®, un détecteur de victimes d’avalanche (DVA) d’une fiabilité absolue. »

Source mammut.ch

Depuis les années 90, Mammut a repris la production et la commercialisation des appareils Barryvox. Il produisit dans un premier temps la version Opto3000 puis le Pulse, l’Element et maintenant cette version S.

Quoi de neuf ?

Malgré l’avancement technologique, l’évolution des DVA reste compliquée, car les bandes de fréquences utilisées engendrent des contraintes. De plus, la compatibilité doit être garantie à 100% avec les précédents appareils et ceux des concurrents.

Toutefois, Mammut semble avoir réussi l’exploit en augmentant les performances et en simplifiant son utilisation.

Le nouveau Barryvox® S dispose d’une portée de réception pouvant aller jusqu’à 70m (avec un minimum garanti de 35m). La largeur de bande s’en retrouvant augmentée, le trajet de recherche diminue.


De plus, la puissance de calcul du nouveau processeur permet une meilleure gestion des signaux émanant de plusieurs victimes. Un gain de temps par rapport à l’ancien système.

Finalement, le gyroscope intégré dans l’appareil permet une recherche automatisée à courte distance et une réduction de la distance de quadrillage (recherche fine). Comme le dit Mammut, il vous suffira de suivre la flèche affichée à l’écran.


En plus des fonctions techniques, Mammut a pensé à intégrer un écran rétroéclairé afin de garantir la visibilité dans toutes les conditions. Aussi,  l’interrupteur principal et le bouton de défilement ont également été optimisés pour une utilisation intuitive.

À ne pas oublier

Les améliorations apportées à l’appareil sont alléchantes. N’oubliez pas que  celui-ci doit toujours être accompagné d’une pelle et d’une sonde pour garantir le sauvetage dans les meilleurs délais et conditions.

N’hésitez pas non plus à vous inscrire à des cours avalanches organisés par exemple par le club alpin, car malgré que ce DVA embarque les dernières technologies et qu’il vous assiste au mieux, il ne fait pas le travail à votre place.



ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

neige Barryvox avalanche mammut montagne ski

Christophe Ladeiro