Catégories
Lancia Thema V6 3.6 Executive

Lancia Thema V6 3.6 Executive

« Whaouuuu! » c’est la remarque, l’effet que donne cette italienne lors de son passage. Il faut l’admettre, cette Lancia Thema ne laisse pas les passants indifférents, tant par son gabarit que sa classe.

S’il fallait comparer cette voiture avec d’autres modèles, elle rentrerait dans la catégorie des Audi A6, BMW série 5 ou Mercedes Class E. Avec probablement un avantage non négligeable, un prix moins cher que ses rivaux.

Chrysler = Lancia

Avant de débuter la présentation de cette nouvelle Thema, vous l’avez sans doute remarqué, c’est une Chrysler 300C. Il faut savoir que depuis le début de l’année, Lancia a remplacé Chrysler en Suisse et dans une partie de l’Europe. Probablement une bonne initiative car il faut l’admettre, les intérieurs de ces nouvelles Chrysler aux designs italiens sont très réussis. Les américains sont plus doués pour l’aspect extérieur. Assez parlé de Chrysler, on aura compris, la Thema est une 300C amélioré.

Intérieur

À l’arrière, nous sommes assis comme des ministres. Il y a une place immense même pour des personnes de grande taille. Des sièges chauffants à l’arrière, un pare-soleil automatique, tout est là afin d’être accueilli dans les meilleures conditions. À l’avant, on trouvera une ribambelle d’option allant du siège ventilé, au volant chauffant jusqu’au frigo et la possibilité de refroidir sa boisson ou chauffer son café. Au niveau de la conduite, il faut l’admettre, on a l’impression de conduire un bateau. Bien que très confortable pour les trajets à longue distance, il devient plus difficile de la manier sur routes étroites et surtout dans les parkings. Normal pour une américaine vous allez me dire.

Motorisation

Au niveau de la motorisation, il est clair que la vue du 3.6 V6 de 289 CV fait directement penser qu’il faudra investir dans un puits de pétrole privée. À vrai dire, pas vraiment. En effet, nous avons pu tester cet italo-américaines lors d’un séjour à Europa Park, nous avons fait en 1 jour, l’aller-retour depuis Lausanne sans avoir fait le plein. Après 630 km, il a fallu l’abreuver. Ceci pour un trajet sur l’autoroute. Par contre, en variant autoroute et ville, on arrive à 570 km avant un plein. Ce qui reste encore admissible étant donné le moteur. À ne pas oublier que le réservoir fait 72 litre, ce qui équivaut à un plein d’environ CHF 120.-.

Bien qu’elle pèse plus de 2 tonnes, elle passe de 0 à 100 km/h en 7.9 secondes ce qui donnera un plaisir certain au inconditionnel de sportivité. Il est tout de même important de parler de l’option tempomat avec régulateur de distance qui est une option très agréable lors de long trajet. Plus besoin de freiner lorsqu’une voiture ralenti devant nous sur l’autoroute. Il manque plus que l’option pour que le volant s’ajuste tout seul et le tour est joué.

Pour conclure, ce fut une agréable expérience, une voiture imposante qui fait de l’effet et surtout très confortable. On regrettera par contre certains détails, finition terminée rapidement et la qualité de certains matériaux laissant à désirer. Mise à part ces légers détails, nous avions quand même le cœur triste de la rendre : nous l’aurions bien gardée encore quelques semaines. Le prix de notre modèle de test était de CHF 61’400.- et vous pourrez trouver de plus amples informations sur www.lancia.ch.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

lancia chrysler thema

Wiam Firouzabadi