Catégories
L'art du bien-manger

L'art du bien-manger

Le bien-manger, c’est LE terme du moment, c’est tendance, tout le monde en parle et tout le monde y va de sa définition. Mais en fait c’est quoi le bien-manger?

Alors oui, il faut des protéines, des vitamines, manger cinq fruits et légumes par jour, ne pas abuser de l’alcool, ne pas abuser de la viande rouge, écouter sa faim, ahhhhhh Stop !

La liste est longue, très longue… Mais avant de suivre tous ces précieux conseils, je pense que l’art du bien manger passe par le fait de manger local et de saison.

C’est logique me diras-tu. Oui, mais pas pour tous ! Pas pour celui qui va acheter son filet de poulet brésilien ou hongrois, pas pour celle qui mange des fraises espagnoles en février. En effet, je suis une partisane des produits régionaux et de saison et je le revendique. Nous avons la chance de vivre en Suisse, pays qui regorge de spécialités culinaires, pays de lacs, de montagnes, de vignes, de campagnes, un pays où les vaches et les poulets sont épanouis, pays où les légumes et les fruits poussent en abondance et le vin coule à flots… D'accord, je m’emballe, t'as raison.

Mais si tu savais comme j’ADORE faire mon marché, choisir mes légumes, réfléchir aux plats que je pourrais préparer. Aller chez mon boucher pour acheter une belle côte de bœuf pour un barbecue (oui c’est l’été indien, je peux encore parler barbecue !) ou un beau poulet pour le poulet grillé du dimanche midi.

Et, est-ce qu’on en parle de cet autre plaisir qui gagne tout le monde une fois que les températures baissent ? Mais oui, on l’attend tous chaque année ! La première raclette, la première fondue, mais oui c’est la base, exactement ! Quel bonheur de courir chez mon fromager pour cela. Rien que d’en parler j’ai envie d’une raclette et de m’ouvrir une bouteille, du blanc valaisan bien sûr (car au final, été indien ou automne, c’est tout le temps la saison pour une bonne raclette !)

Mais, je crois que le summum du bonheur, c’est d’aller cueillir mes petites fraises dans les champs pour en faire des confitures, des tartes, des fraisiers ou alors juste pour la sensation de croquer dans une fraise rouge, juteuse et goûteuse en pleine campagne ! Voilà, tu vois, t'es en train de t'imaginer croquer la fraise, avoue !

Je m’emballe encore mais quand on est une food lover on se laisse facilement gagner par l’émotion que procure une raclette ou une fraise fraîchement cueillie.

Bref, consommer local et de saison, cela signifie soutenir nos agriculteurs, valoriser nos fermiers et tisser des liens avec eux. Mais c’est aussi et surtout vivre avec des émotions gustatives et culinaires qui varient au fil des mois. C’est trépigner d’impatience en attendant les premières courges pour se faire un bon velouté ou attendre les premiers rayons de soleil pour se réjouir de la première grillade. Quand on est gourmand et gourmet, on aime manger mais on aime manger de bonnes choses. Et si c’était ça le début du bien-manger, le respect et le choix de nos produits ?

Mes adresses coups de cœur :

  • Fraises de Mathod
  • La Grange aux courges à Goumoens
  • Marché de Morges
  • Caves valaisannes (il y en a beaucoup, impossible de donner seulement un coup de cœur pour un vin valaisan !)

ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Food Cuisine de saison Bien-manger Homemade food Agriculture

Maria Miss Sweet Cake