Catégories
Jeep Wrangler V6 Rubicon

Jeep Wrangler V6 Rubicon

Il faut tout de même vous raconter la tête que nous avons fait lorsque l’on a découvert cette Jeep Wrangler, plus précisément, lorsque l’on a découvert qu’elle était orange fluo. Déjà que le gabarit imposant de la voiture ne laisse pas indifférent, accentuée de cette couleur pétante, nous ne risquions pas de passer inaperçus sur les routes. De plus, les pare-chocs avant et arrière imposent le respect, d’ailleurs le pare-chocs avant a été dessiné afin de pouvoir s’asseoir dessus et l’utiliser comme un banc.

Avant de monter dedans, il faudra travailler la souplesse car avec l’absence de barre latérale pour s’appuyer, un étirement des jambes est conseillé. Confortablement assis dedans, oui confortable, bien que ce monstre soit destiné à parcourir des collines ou des pentes aux dénivelées impressionnantes, cette américo-italienne possède un habitacle simple mais ludique, voir même design. L’intérieur n’a pas été laissé au hasard, les sièges sont en tissu, confortables et le tableau de bord est en plastique. Au niveau de la conduite, nous sommes agréablement assis en hauteur, donnant ainsi l’impression de maîtrise et de contrôle. L’un des aspects que nous avons apprécié, est la possibilité d’enlever toutes les portières, tout le toit, rendant ainsi à la Wrangler, un aspect similaire à ce que l’on peut voir dans les séries US. Manque plus que la planche de surf.

Propulsion, 4 routes motrices, le choix nous est donné. Avec une légère préférence pour le mode propulsion tout de même. Par contre, il faut le dire, cette Wrangler est un veau. Sous le capot, un V6 de 3.6 litres contenant pas moins de 284CV. Un moteur puissant pour déplacer ce mastodonte de plus de 2 tonnes. La consommation, mieux vaut ne pas en parler. En effet, avec deux pleins et demi en deux semaines d’essais, nous avons parcouru moins de 1000 km et sommes arrivé en moyenne à un plein d’essence, tous les 340 km environ. En sachant que le réservoir fait 66 litres. Soit une bonne moyenne de 15 litres aux 100 km.

Il en va s’en dire que cette voiture n’est pas conseillée pour une voiture de tous les jours, elle tombe dans la catégorie de voiture plaisir, soit une seconde voiture. Une vraie Jeep américaine comme on les aime, donc l’aspect le plus négatif est sa consommation d’essence. Proposée à un prix de moins de CHF 54’000.-, cette Rubicon reste à la hauteur des exigences que nous pouvons avoir en matière de pur 4×4.

De plus amples informations sont disponibles sur le site www.jeep.ch.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

wrangler rubicon

Wiam Firouzabadi