Catégories
Jeep Grand Cherokee SRT8

Jeep Grand Cherokee SRT8

La première fois que j’ai vu ce SRT8, deux aspects m’ont littéralement laissé sans voix. Premièrement, le bruit. Un pur bruit de moteur américain, bien grave, comme on les aime. Cette douce mélodie est procurée par le moteur essence V8 Hemi de 6.4 litres, 4 roues motrices, placés sous le capot 468 CV.

Deuxièmement, l’imposante carrosserie de l’américaine, avec un avant bestial, procurant une certaine sécurité comparable à celle des camions. Elle est posée sur l’asphalte par des jantes de 20 pouces qui laissent entrevoir les robustes étriers de freins Brembo rouges.

Motorisation

Les performances de cette motorisation sont à la hauteur des exigences que l’on peut avoir pour l’appellation SRT8. Bien que ce monstre des routes ait un poids de plus de 2.3 tonnes, il est capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 5.4 secondes et peut atteindre la vitesse maximale de 257 km/h. Évidemment, pour un tel gabarit, la consommation est au rendez-vous. Avec un réservoir de 93 litres, il sera possible de parcourir en moyenne, avec un plein, entre 500 et 550 km. Eh oui, ce gros bébé a une consommation mixte variant entre 15 et 17 litres aux 100 km, en conduite « normale ». Mais bon, comment serait-il possible de conduire normalement avec un tel engin sous la main ?

Intérieur

Dans la majorité des cas, les Américains sont très doués pour nous faire rêver. Il suffit de voir les Mustang, Carmaro ou Challenger pour comprendre que ces muscle cars ont vraiment de la gueule. L’aspect extérieur et la motorisation sont généralement au rendez-vous. Par contre, au niveau du design, à l’intérieur du véhicule, il y a encore beaucoup de travail à faire. Et cela se ressent dans notre modèle d’essai. L’intérieur est très rustique, un tableau de bord simple, mélangeant couleur aluminium gris avec du noir. Un écran de GPS et quelques boutons qui se courent après mais sinon, l’intérieur reste simple. Pas de gadget, pas de « waouuu » lorsqu’on rentre dedans. Une petite formation chez les Allemands ne serait pas de refus. Voilà pour l’aspect design, par contre au niveau du confort, rien à dire. Les Américains étant des routiers, la majorité d’entre eux parcourent des centaines de kilomètres par jour pour aller travailler, le confort est donc important. Les sièges à l’avant de forme baquet s’adaptent bien à la corpulence, et à l’arrière trois personnes peuvent s’installer confortablement. Quant au coffre, il pourra accueillir jusqu’à 457 litres.

Conclusion

Il faut tout de même l’admettre, lorsqu’on a goûté à la puissance d’une SRT8, il est difficile de s’en séparer. Ce modèle présenté ici comprend une pléthore d’options, allant de la caméra de recul, du régulateur de distance jusqu’au système de navigation. À mon avis, pour l’acquisition d’un tel engin, il ne faudra pas trop se soucier de devoir passer à la pompe toutes les semaines. Son prix : 89 900 francs incluant un cash bonus de 10 000 francs. Il faut l’admettre, le prix est très intéressant par rapport à ses concurrentes qui sont largement au-dessus de 100 000 francs.

De plus amples informations sont disponibles sur le site www.jeep.ch


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

grand Jeep Cherokee srt8

Wiam Firouzabadi