Catégories
Final Fantasy XV, le grand récap'

Final Fantasy XV, le grand récap'


Lancé en fin d’année 2016 après plus de dix ans de développement, Final Fantasy XV n’a cessé de faire parler de lui depuis sa sortie pour ses nombreuses mises à jour, ses DLCs et ses spin-offs, qui sont venus enrichir l’univers régulièrement. Souvent critiquée d’essorer la licence trop vite et de vouloir vider les poches des fans de Final Fantasy, Square Enix a décidé de faire de FFXV un jeu qui vivrait au moins jusqu’en 2019.

Alors qu’une nouvelle réédition du jeu intitulée "Royal Edition" pointe le bout de son nez pour le début de mois de mars, accompagné d'une première sortie sur PC, la Windows Edition, je vous propose aujourd’hui un point sur les très nombreux ajouts et projets autour de Final Fantasy ainsi que mes impressions ou celles de la communauté sur chacun d’entre eux.

Faites-vous chauffer un thé (ou des cup noodles), la liste est longue.

Final Fantasy XV Drinking tea

 

Un lancement complexe mais apprécié

Initialement prévu pour le 30 septembre 2016 avant d’être repoussé à la dernière minute pour le 29 novembre (juste à temps pour Noël), le lancement de Final Fantasy XV était soigneusement planifié pour faire suite à deux histoires introductives. Sous la forme d’un film et d’une série animée, ces supports ont surtout servi à nous donner l’eau à la bouche et à introduire l’histoire du jeu, non sans un certain succès.

Kingsglave : Final Fantasy XV, l'introduction magistrale

On commence avec le meilleur, le film Kingsglaive est sorti dans certaines salles de cinéma à travers le monde pendant l’été 2016 puis en DVD/Blu-Ray et téléchargement le 30 septembre 2016. Ce film d’animation 3D servait de prologue au jeu en présentant la chute du royaume de Lucis et de son roi Régis, tout en présentant certains personnages clés de l’aventure comme Lunafreya, future épouse du Prince Noctis (le personnage principal du jeu, mais pas du film). Le film aux graphismes époustouflants était un excellent prologue au jeu et a convaincu plus d’un indécis. Kingsglaive peut même se regarder avec plaisir, sans avoir d’intérêt pour le jeu. Je vous laisse le trailer, vous m’en donnerez des nouvelles. 

Brotherhood : Final Fantasy XV, la dernière mise en bouche

Disponible sur YouTube au rythme et distillée au rythme d’un épisode par semaine et dans certaines éditions collector du jeu, cette mini-série d’animation, présentait tour à tour tous les personnages qui accompagnent Noctis tout au long de l’aventure. Disponible uniquement en japonais (sous-titré bien sûr), cet anime a rencontré un certain succès car il permettait de s’attacher à tous les personnages avant même de commencer l’aventure. Je garderai un souvenir assez fort de l’épisode de Prompto, qui m’a beaucoup touché par les thématiques qu’il abordait (solitude, obésité, rejet etc.). Un peu moins indispensable que Kingsglaive, cette série reste mignonne et utile à visionner avant ou pendant votre parcours sur FFXV. Retrouvez tous les épisodes sur YouTube.

Beaucoup se sont plaints que ces deux histoires étaient bien trop essentielles pour la compréhension de la trame de l’histoire de Final Fantasy XV (notamment Kingsglaive) alors qu’ils n’étaient pas inclus d’office dans toutes les éditions ; mais c’est finalement une réception très positive qui a été faite de ces deux supports de la part des fans.

Brotherhood Final Fantasy XV

Gladio a des problèmes de boutons

À King’s Tale : Final Fantasy XV, pour ceux qui en veulent toujours plus

Pour ceux qui veulent encore approfondir l’univers du jeu, Square Enix a développé un petit jeu au format téléchargeable et aux graphismes tout simples. D’abord bonus de précommande disponible en même temps que le jeu, puis mis à disposition via téléchargement gratuit, ce beat-them-up sympathique conte la jeunesse du roi Régis et développe la relation de père qu’il entretient avec Noctis avant le début du jeu. Un peu moins indispensable que les deux autres projets, ce jeu annexe a le mérite d’être complètement gratuit et plutôt intéressant à jouer. Difficile cependant de le recommander si vous n’avez jamais joué à FFXV.

 

De multiples updates et DLCs

Le premier Season Pass réglementaire, ses hauts et ses bas

Final Fantasy XV Season Pass

Vous n'aviez jamais remarqué qu'ils avaient tous des yeux de couleur différente avant cette photo pas vrai?


Comme le veut désormais la tradition, Final Fantasy XV a été lancé en même temps qu’un premier season pass, donnant accès à une série de DLC promettant de révéler des histoires annexes sur les personnages principaux du jeu. Gladiolus, Prompto et Ignis ont donc chacun eu droit à un épisode dédié, dans des styles très différents de l’aventure principale. Le but était de remplir les « vides » de l’histoire principale alors que les personnages principaux délaissaient temporairement l’équipe le temps d’une quête qui leur était propre.

-L’épisode Gladiolus reprend le système de combat de Final Fantasy XV mais en l’adaptant au style plus « brutal » du personnage se déplaçant plus nerveusement dans des couloirs et rencontrant de très nombreux ennemis.

-L’épisode Prompto explore de nouvelles façons de jouer. Prompto est un spécialiste des armes à feu, c’est pourquoi cette fois le gameplay prend la forme du jeu de tir à la troisième personne, qui a plutôt surpris les joueurs au moment de sa sortie.

-L’épisode Ignis met lui l’accent sur la mobilité du personnage et sur le classique, mais efficace, triangle des éléments. Les armes d’Ignis peuvent être chargées avec des attaques de feu, de glace et de tonnerre. C'est l'épisode au meilleur gameplay de très loin.

-Frères d'Armes: La petite surprise du Season Pass, un mode multi-joueur dans une aventure unique qui a lieu après le jeu principal avec des personnages personnalisables façon MMO-RPG. Le principal intérêt de cette extension est surtout de montrer ce qu’est devenu le monde après la fin du jeu. Le DLC est plutôt une excuse pour vous faire enchaîner des quêtes.

Malgré une bonne idée de base sur le format des DLC, la réception de ce Season Pass a été mitigée, notamment à cause du manque d’intérêt du gameplay proposé par les divers épisodes. L’aspect scénaristique vient sauver le tout, mais au global, les fans ont été un peu déçus par ce qui leur a été proposé. Comme pour Kingsglaive, les fans se sont également plaints que ces scénarios auraient dû être intégrés à l'histoire principale.

Final Fantasy XV Comrades

Dans Frères d'Armes, vous jouez avec votre propre avatar

Des mises à jour TRÈS fréquentes

Au-delà de ces DLCs, le jeu a eu également le droit à de nombreuses mises à jour. Cela a pu en surprendre plus d’un, mais la fin du jeu par exemple a été « patchée » (mise à jour) afin d’amener un peu plus de substance à la trame scénaristique. De même, des cinématiques issues de Kingsglaive ont été ajoutées pour ne pas frustrer les joueurs qui n’avaient pas vu le film ; la Regalia (voiture royale) est devenue tout terrain et peut maintenant sortir des routes... L’ajout le plus original est certainement la partie « festival » qui apporte épisodiquement de nouveaux contenus aux joueurs.

Si le premier « Carnaval des Chocobos » a beaucoup plu aux fans du jeu, le second événement intitulé « Festival des Assassins » a fait grincer quelques dents. Et pour cause, un partenariat avec Ubisoft pour la sortie du nouvel Assassin’s Creed en était à l’origine (jeu de mots t’as vu ?). Vu par beaucoup comme un simple coup publicitaire qui n’a pas sa place dans un jeu comme Final Fantasy, certains fans sont restés dubitatifs face à la politique de Square Enix vis-à-vis de sa franchise phare. Il n’est pas rare de voir des collaborations entre plusieurs jeux (voir Monster Hunter World ou Tekken 7) pourtant la pilule est mal passée auprès des fans.

Noctis-Assassin-Festival

Le sex appeal du costume d'assassin

 

Les tentatives en Réalité Virtuelle

C’est à partir de maintenant que les choses se compliquent vraiment. Car Final Fantasy XV est largement sorti de son propre cadre au fil de cette année qui a suivi sa sortie. D’abord, Square Enix a voulu occuper le terrain de la Réalité Virtuelle et utiliser la licence Final Fantasy XV pour développer deux jeux annexes sur le Playstation VR.

The Prompto VR Experience ou l’épisode mort-né

Square Enix a occupé l’espace médiatique très tôt lors des annonces des jeux en réalité virtuelle sur le PlayStation VR avec un jeu nous proposant une aventure qui met en scène Prompto, l’un des quatre personnages principaux, dans des phases de tir à la première personne. Si vous avez entendu parler de cette bizarrerie, sachez que le jeu a été annulé (il est resté à l’état de prototype) et ne verra jamais le jour.

 

Monster of the Deep : Final Fantasy XV et les sourcils qui se froncent

Sitôt cette première expérience VR annulée, Square Enix s’est empressé d’annoncer un autre jeu en réalité virtuelle dans l’univers de FFXV intitulé Monsters of the Deep : Final Fantasy XV. Le jeu a su créer la surprise, et ce n’est pas peu de le dire ! Monsters of the Deep est en fait un jeu de simulation de pêche à la première personne qui a lieu dans l’univers de FFXV. Autant dire qu’à sa sortie en septembre 2017, ceux qui s’y sont essayé ont été un peu décontenancés par le titre qui n’avait plus grand-chose à voir avec l’histoire de FFXV. Le peu de personnes que je connais qui y ont touché, semble cependant l’avoir apprécié. Alors si la pèche est votre passion secrète, alors peut-être serez-vous tentés d’essayer ? Personnellement je n’y toucherai certainement jamais.

Le jeu n’est pas inclus dans le Season Pass et coûte actuellement 29.90 CHF sur le PSN et est exclusif au PSVR.

 

Pecher dans FFXV

Le pèche, ça détend...

Les jeux mobiles

Vous êtes toujours avec moi ? Vous pouvez vous faire chauffer un deuxième thé (ou encore des cup noodles) car on est loin d’avoir terminé ! Square Enix a aussi voulu bénéficier de l’aura médiatique et la popularité de Final Fantasy XV afin de se lancer sur les stores d’applications mobiles. Si l’ambition était louable et compréhensible, le résultat lui l’était un peu moins.

Justice Monsters Five / King's Knight : les jeux dans le jeu

Et si on sortait dans la vraie vie le jeu auquel jouent les protagonistes dans le jeu ? Mais quelle bonne idée !

Une idée qui s’est matérialisée dans un jeu de pinball intitulé Justice Monsters V, disponible sur iOS et Android et qui donnait accès à des bonus dans FFXV si vous synchronisiez votre compte et que vous y jouiez assez intensivement. Malheureusement vous n’aurez plus le loisir d’en profiter si vous téléchargez l’application aujourd’hui, car les serveurs ont (déjà) été coupés, rendant le jeu inutile. Next !

King's Knight est quant à lui toujours disponible. Il s'agit d'un véritable "mobage" (comprenez gratuit mais avec des achats in-app) qui vous proposera une aventure de type RPG plutôt originale en défilement vertical automatique, un peu à la mode des shooters arcade de la vieille époque. Si vous n'avez rien à vous mettre sous la dent sur mobiles ces derniers temps, il n'est pas exclu que vous y passiez un bon moment.

Final Fantasy XV : Les Empires, on a perdu Square Enix!

Ce n’est de loin pas la première fois que Square Enix lance un jeu Free To Play sur mobiles. Et d’habitude, le succès est plutôt au rendez-vous. Cette fois-ci a les retours ont été un peu différents. Final Fantasy XV : Les Empires est un city builder très classique offrant de nombreux clins d’œil à FFXV, mais celui-ci n’apporte rien du tout à l’histoire du jeu. Le nom et l’univers FFXV ont simplement été exploités pour faire un nouveau free-to-play avec de jolies micro-transactions. Le jeu a été accueilli par une vive levée de boucliers de la part des fans, accusant une campagne de publicité surdimensionnée pour un jeu sans intérêt (on se souviendra de la vidéo publicitaire mettant en scène l’influenceuse américaine Alexis Ren) et au global une utilisation marketing malhonnête de la licence Final Fantasy.


Final Fantasy XV : Pocket Edition, laissons-lui une chance

Au rayon des annonces qu’on n’attendait pas, Final Fantasy XV : Pocket Edition occupe une place de choix. Le jeu est sorti le 9 février dernier. Il s'agit d'une version « mignonne » du jeu Final Fantasy XV sorti sur consoles entièrement refait pour les smartphones. Cette Pocket Edition se divise en 10 chapitres qui seront achetables à l’unité ou en pack complet (le prix total annoncé est de 19.99 CHF) et propose plusieurs choix graphiques afin d’être accessible à la plupart des mobiles et des tablettes. Le jeu a su de nouveau attirer l’attention sur lui lors de son annonce, avec des retours mitigés de la part des joueurs, critiquant notamment le design du jeu, jugé tout simplement laid, par une partie des fans.

Personnellement, j'ai téléchargé le premier chapitre gratuit pour faire le test, qui m'a plutôt bien convaincu. Par contre le jeu souffre encore de nombreux bugs de sortie (RIP ma sauvegarde de deux heures de jeu corrompue), mais une fois le tout corrigé il risque d'être la version la plus accessible de Final Fantasy XV. Affaire à suivre.

 

Final Fantasy XV Pocket Edition

Alors, moche ou mignon?

La réédition et la sortie sur ordinateurs: Final Fantasy Royal Edition / Windows Edition

Un nouvel espoir?

On en arrive à la fin de cet article, j’espère que le thé et les cup noodles étaient bons.

Sans grande surprise une nouvelle version de FFXV sort ce 6 mars 2018. Intitulée Royal Edition, le jeu contiendra tous les DLC présents dans le premier Season Pass, ainsi que des nouvelles aires de jeu et des nouveaux boss. Les possesseurs du jeu original devront débourser quelques deniers pour pouvoir avoir accès au contenu supplémentaire proposé par cette édition (que vous ayez pris le Season Pass ou non). Le jeu sera également adapté sur PC dans une version Windows qui récompensera ceux qui ont eu la patience d’attendre jusque-là.

Et l’annonce a fait polémique. D’abord parce que Square Enix a laissé sous-entendre que de nouveaux contenus additionnels étaient en développement pour un deuxième Season Pass, laissant supposer que la « Royal Edition » ne serait pas la « Definitive Edition » mais une version de mi-parcours. On entend déjà parler d'un DLC Ardyn et Lunafreya notamment. Ensuite, le prix annoncé pour la mise à jour a été jugé largement abusif (19.90) au vu du nouveau contenu proposé. Et surtout parce que la rumeur court que le jeu en boîte sur PS4 et Xbox One contiendrait en fait le disque de jeu original avec la version 1.0 du jeu sortie en novembre 2016 avec un code permettant de télécharger les nombreux contenus additionnels. Autrement dit, Square Enix est accusé de recycler ses invendus.

Alors est-ce le bon moment pour se plonger dans Final Fantasy XV ? Cela ne fait aucun doute. Acheter la Royal Edition, si vous n’avez jamais joué au jeu original, vous permettra d’avoir directement accès à la version la plus complète et la plus agréable du jeu avec les DLC disponibles en même temps pour combler les éventuelles questions que vous vous poserez. Si vous jouez sur PC, la version Windows s’annonce très bonne et votre patience sera largement récompensée. Par contre, si vous êtes déjà passé à la caisse pour le jeu ou ses DLC comme moi, mon conseil serait d’attendre la véritable « ultimate edition » comprenant le premier season pass et le second qui va suivre ainsi que toutes les mises à jour proposées jusqu’à maintenant.

Le Mot de la fin

Avant de conclure, j'aimerais tout de même prendre un instant pour situer ce FFXV dans la série Final Fantasy. Jamais un épisode de Final Fantasy n'en a autant fait pour vendre et faire parler de lui. Qu'on aime ou pas le jeu n'est pas la question. Avec FFXV, Square Enix a franchi des limites que l'on n'aurait jamais imaginé dans le passé pour une franchise qui avait une réputation de noblesse et de prestige dont une bonne partie a été perdue avec cet épisode. Personnellement, j'ai un peu lâché l'affaire et j'aborde toute annonce concernant Final Fanatasy XV avec une certaine hantise de me demander ce qu'ils ont encore bien pu trouver cette fois. Les communautés de fans également affichent clairement leur lassitude et parfois le "fanboyisme" se transforme en troll pur et dur.



Final Fantasy XV Sims 4

Peut-on s'arrêter 2 minutes et parler du mauvais goût de ces costumes Sims 4 pour l'édition Windows?


Il est grand temps de terminer cet article récapitulatif. J’espère que vous vous sentirez plus à l’aise sur la bonne manière d’aborder l’univers touffu de Final Fantasy XV à la lecture de cet article. Retenez simplement que si vous voulez vous lancer, visionner Kingsglaive va vraiment vous aider (Brotherhood dans une moindre mesure) et le reste sera là pour étancher votre soif de Final Fantasy une fois le générique de fin terminé.


N’hésitez pas à partager votre avis sur le jeu et ses spin-offs dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux de Vojood Media. J’attends notamment l’avis des joueurs de Monsters of the Deep. En attendant, je vous remercie de votre lecture et vous dis à très bientôt sur Vojood ! 


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Final Fantasy XV Final Fantasy Jeu PC réalité virtuelle Square Enix Windows

Julien Ringot