Catégories
Dragon Ball Fighter Z
4.2
Star Star Star Star Star-off
SCENARIO 3.0
DUREE DE VIE 4.0
GRAPHISMES 5.0
GAMEPLAY 5.0
BANDE SON 4.0

Dragon Ball Fighter Z

Dragon Ball Fighter Z

Informations techniques

Type Combat 2,5D
Editeur Bandai Namco / Arc System Works
Age/PEGI 12+
Multijoueurs 2 joueurs
Sortie 26 janvier 2018
Plate-forme PS4 / X Box One / PC
Testé sur PS4

Dragon Ball Fighter Z

Annoncé lors de l’E3 2017, Dragon Ball Fighter Z a fait l’effet d’un kaméhaméha auprès de la communauté de Fans du monde entier. Il faut dire que les derniers jeux Dragon Ball n’ont pas fait honneur à la licence, et les promesses faites par ce nouvel opus étaient plus qu’alléchantes. Que vaut vraiment ce nouveau jeu de combat ? Je vous propose de le découvrir dans mon test. 

Dragon Ball, c’est LE manga de mon enfance ! En fait, c’est même mon premier manga. Je me rappelle de vacances en Espagne où j’avais attrapé une angine et où j’avais dû rester à la maison 2 semaines, alors que mes frères et sœurs partaient à la mer tous les matins. Heureusement, mes parents avaient pris l’abonnement pour les chaînes de TV françaises, et j’ai découvert le Club Dorothée ainsi que le fameux dessin animé japonais. Ce fût littéralement le coup de foudre et je ne mis pas longtemps à collectionner les cartes, les figurines et autres produits dérivés. Comme je possédais la Super Nintendo, j’ai évidemment demandé à ma mère de m’acheter le jeu en vogue à ce moment-là, Dragon Ball Z L’ultime menace, c’était en 1996. Le jeu n’était pas top, mais avec les copains, on était déjà content de pouvoir incarner nos héros lors d’affrontements, même si les possibilités d’actions étaient bien limitées. Il faudra attendre 2002 pour que sorte la série des Budokaï sur PS2, et enfin jouer à un bon jeu Dragon Ball. Sur PS3, c’est la série des Raging Blast qui s’est démarquée en nous proposant des jeux plus que corrects, mais au gameplay un peu brouillon. Ils sont cependant bien mieux que les jeux sortis après, comme Ultimate Tenkaichi, Battle of Z ou Xenoverse 1 et 2 sur la PS4. Autant dire que ça fait 10 ans que nous n’avons pas eu droit à un jeu Dragon Ball digne de ce nom, et les attentes pour ce nouvel opus sont énormes.


Pour répondre à ces attentes, Bandai a confié le développement du jeu à Arc System Works. C’est plutôt une bonne chose, surtout lorsqu’on sait qu’ils ont développé de bons jeux de combats comme Guilty Gear ou Blaze Blue. Le jeu est en 2,5D, ce qui veut dire que les combats se déroule uniquement sur 2 axes. On est beaucoup plus proche de Street Fighter ou de Mortal Kombat que de Dragon Ball Tenkaichi ou Xenoverse, par exemple. Les personnages et les décors sont en 3D et je dois admettre que la réalisation est magnifique. Les animations sont superbes et  les couleurs éclatantes (bien plus que dans le manga actuel : Dragon Ball Super). La caméra est ultra réactive, tout comme le gameplay qui me fait beaucoup penser à Marvel vs Capcom 3. Les combats se déroulent d’ailleurs en 3 VS 3 et vous aurez la possibilité de changer de personnage en cours de combo, ou de le faire intervenir rapidement pour vous donner un coup de pouce. Les combats sont très fluides et font honneur à l’œuvre d’Akira Toriyama. C’est extrêmement jouissif de contrôler Sangoku et sa bande dans les différentes arènes tirée directement de l’animé.  Les combos sont simples et fluides, le jeu va très très vite et offre de nombreuses possibilités d’attaques. Même si un débutant en jeu de combat peut facilement y trouver son compte, il faudra de nombreuses heures de jeux aux experts pour maîtriser l’ensemble des combos. De plus, la difficulté du mode arcade vous permettra de vous entraîner suffisamment pour atteindre l’excellence. En revanche, le mode histoire et plutôt simple et dispensable. Même si l’histoire a été écrite spécialement pour le jeu, on se lasse rapidement par manque d’intérêt. Point positif de ce mode, le personnage exclusif créé spécialement par Akira Toriyama lui-même, que vous pourrez débloquer en personnage jouable. Vous aurez aussi accès à un mode en ligne et un mode local pour affronter vos amis où que vous soyez. Les Zenis (monnaie du jeu) récupérés dans les différents modes, vous permettront d’acheter divers objets de personnalisation à la boutique.


Niveau roster, en revanche, c’est un peu la déception. 24 personnages jouables, dont 3 déblocables dans le jeu, c’est un peu faible lorsqu’on connaît les possibilités et le nombre de combattants présents dans le manga. De plus, il ne sera pas possible de vous transformer en cours de combat, une honte pour un jeu Dragon Ball. Évidemment, vous pouvez déjà acheter le season pass à environ 30 francs, qui vous donnera accès aux 8 personnages DLC déjà prévus. Méthode courante et décevante pour les jeux de combats actuels, qui n’offrent plus suffisamment de contenu à leur sortie. Malgré tout, il faut reconnaître que les personnages sont particulièrement bien équilibrés, et qu’il vous sera donc tout à fait possible de battre Sangoku avec Krilin par exemple. Peut-être qu’Arc System a privilégié la qualité à la quantité, mais je trouve quand même l’excuse un peu grosse. Pour finir, si vous n’êtes pas fan de Dragon Ball Super, vous risquez d’être déçu. En effet, la moitié du roster est composé des personnages de la nouvelle série. Impatient de voir la liste des DLC prévus pour savoir si le season pass en vaut la peine.

 

En résumé, malgré le manque évident de personnages jouables  et l’impossibilité de se transformer lors des combats, Arc System Works nous offre, effectivement, le meilleur jeu Dragon Ball jamais sorti. Les animations sont vraiment superbes et le gameplay est particulièrement adapté. Pour moi, ce jeu est bien meilleur que le dernier Marvels Vs Capcom ou le dernier Street Fighter, qui sont des références dans le genre. Si vous êtes fan de jeux de bastons nerveux, je vous le conseille sans hésiter.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Bandai Namco Games combat dragon ball z Jeu PC PS4 xboxone

Julien Blunier