Catégories
#3 Le Film du Weekend • Train to Busan

#3 Le Film du Weekend • Train to Busan


Train to Busan

Date de sortie: juillet 2016
Durée: 118 min (1h58)
De: Yeon Sang-ho
Avec: Gong Yoo, Ma Dong-Seok, Choi Woo-shik
Genres: Horreur
Nationalité: Sud-Coréen


Synopsis :

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité…

Présenté hors compétition en « Séances de minuit » au festival de Cannes, Train to Busan fut une véritable surprise. Tout comme d’autres films coréens tels que The Host (2006) ou Snowpiercer (2013), Train to Busan utilise le fantastique pour critiquer les inégalités sociales, ainsi qu’un climat sociopolitique défaillant. La critique du gouvernement sud-coréen et du chacun-pour-soi sont évidentes, mais l’histoire parle avant tout d’un père essayant de regagner la confiance de sa fille. Les zombies imaginés par le réalisateur, Yeon Sang-ho, reprennent des traits de ceux de Georges A. Romero, grand maitre du genre, mais tendent plus vers ceux de Danny Boyle (28 jours plus tard). Plus que des zombies, ce sont des infectés, ce ne sont donc pas des créatures léthargiques comme dans Dawn of the Dead de Romero, mais des êtres capables de sprints fulgurants. Leur origine est aussi très intéressante, mais je ne vais pas vous la spoiler, disons juste qu’elle critique la société de surconsommation.


Les protagonistes très archétypaux sont aussi la pour accentuer cette reproche faite à un monde déshumanisé. Seok-woo (Gong Yoo), père gestionnaire mais absent pour sa famille, Yong-suk, directeur d’une entreprise de transport (personnage que vous allez détester), Sang-hwa, le colosse au grand cœur (ou le mec qui fracasse du zombie à mains nues). Chaque personnage va trouver au fil de l’histoire une forme de rédemption.

Mais fini le blabla compliqué, ce film est dans bien des points supérieur à beaucoup de films américains sortis cet été. Mêlant horreur, émotion, tension, tout ca dans l’espace oppressant d’un train.
Un must see pour tous les fans de films de zombies.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

cinema movie film Dernier train pour Busan

Franklin Urfer