Catégories
Bayonetta 1 & 2 sur Nintendo Switch
4.3
Star Star Star Star Star-off
SCENARIO 3.0
DUREE DE VIE 5.0
GRAPHISMES 3.5
GAMEPLAY 5.0
BANDE SON 5.0

Bayonetta 1 & 2 sur Nintendo Switch

Bayonetta 1 & 2 sur Nintendo Switch

Informations techniques

Type Beat'em Up
Editeur Nintendo
Age/PEGI 18
Multijoueurs 2 joueurs
Sortie 16/02/2018
Plate-forme Nintendo Switch
Testé sur Nintendo Switch

Bienvenue dans le monde frénétique et irrévérencieux de Bayonetta. La sorcière la plus charismatique, sexy et déjantée à avoir jamais mis les pieds sur nos chères consoles. Après une annonce acclamée d’un troisième épisode à la série de Beat’em Up exclusivement sur Nintendo Switch, Platinum Games et Nintendo en ont profité pour ressortir les deux premiers volets sur la dernière-née de Ninty. 

Mario Kart 8 Deluxe l’a prouvé, les possesseurs de Switch savent apprécier les retours des licences fortes de la Wii U sur la console hybride. Et même si la Switch n’est qu’à peine plus puissante que sa grande sœur à la manette/tablette, ce n’est pas sans enthousiasme que l’on se précipite vers de bonnes vieilles licences pour la première fois disponible en version portable. 

Alors est-ce que le duo Bayonetta et Bayonetta 2, tout récemment disponible sur la console de Nintendo, en vaut la chandelle ? 

Bayonetta Switch

C’est quoi Bayonetta ? 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par un petit rappel de ce qu’est la série Bayonetta pour tous ceux qui n’auraient jamais eu la chance d’y jouer. 

Fers de lance du développeur japonais talentueux Platinum Games (connu notamment pour Metal Gear Rising et plus récemment pour NieR:Automata), les deux jeux Bayonetta sont une suite spirituelle à la saga Devil May Cry. Beat’em Up frénétiques et au système de jeu le plus abouti de toute la catégorie qu’ils représentent, ce sont des jeux résolument arcade qui nous font enchaîner plusieurs niveaux  et combats de boss dans des environnements très colorés. L'univers est quant à lui complètement déjanté, il met en scène l'affrontement des anges et démons sur des airs classiques de jazz réinterprétés à la sauce pop japonaise. Les personnages sont tous hauts en couleur et l’histoire de Bayonetta dans les deux jeux n’est qu’une excuse pour nous faire enchaîner les combats de boss les plus dingues de l’histoire du jeu vidéo. 

Si vous êtes du genre à apprécier les jeux d’exploration, les mondes ouverts ou les histoires sérieuses, vous pouvez tout de suite passer à autre chose. Si au contraire vous êtes demandeur d’un gameplay jouissif et exigeant et que vous appréciez l’humour japonais sous toutes ses facettes les plus ridicules, Bayonetta va certainement devenir l'une des meilleures séries à laquelle vous ayez joué. 

 

Bayonetta 1 : il est peut-être temps de passer à autre chose 

Qu’on se le dise, on n’achète pas la compilation Bayonetta 1 & 2 pour jouer à son premier épisode. Disponible depuis 2009 sur PS3 et Xbox 360, ressorti sur Wii U et sur PC, le jeu a largement eu l’occasion d’être terminé par les joueurs de nombreuses fois. Seuls les plus jeunes et les nouveaux venus sauront véritablement apprécier le retour du 1er épisode sur consoles.  

J’ai moi-même déjà terminé le premier Bayonetta deux fois sur deux consoles différentes avant cette version. Et même si l'édition Switch est la meilleure disponible sur consoles, les améliorations graphiques sont loin d’être aussi fortes que ce que l’on était en droit de désirer, surtout après la sortie et l'optimisation réussie du jeu sur PC. Que l’on soit très clairs, nous avons affaire ici à la version Wii U avec un peu de fluidité en plus. 

Si j’avais énormément apprécié le passage à la version Wii U, j’ai cette fois-ci ressenti un peu de lassitude vis-à-vis du portage. Difficile de retourner en arrière après la baffe qu’a été NieR:Automata pour moi, bien que celui-ci soit beaucoup moins riche au niveau gameplay que le classique Bayonetta. Les phases de combat sont, sans l’ombre d’un doute, toujours les plus jouissives qui existent aujourd’hui dans un Beat’em Up. Le Witch Time (ralentissement du temps pour l’ennemi quand son attaque est parée au dernier moment), l’invocation de Cerbère et les exécutions sont toujours aussi bien enchaînées dans un rythme effréné. Pourtant, les phases de plateformes paraissent bien plus pénibles et imprécises aujourd’hui qu’elles ne l’étaient à l’époque, la faute à une caméra souvent fixe et à des mécaniques datées. 

Bayonetta Peach
Les costumes douteux proposés sur Wii U font leur retour


En version portable, le jeu est quasi équivalent à la version de salon et c’est une vraie bonne surprise. Je dois avouer que cela a été un choc pour moi de jouer à Bayonetta sur un petit écran, mais je m’y suis fait et j’ai su apprécier le confort de pouvoir jouer à un jeu aussi avancé en portable. La console chauffe un peu, mais le résultat est là et c’est époustouflant. Attention cependant si vous jouez avec les joycons, la maniabilité n’est pas idéale surtout pendant les phases de combat où il faut être très réactif à cause de la position très rapprochée des boutons. Si vous avez des grandes mains comme moi, vous risquez de sous-performer. 

J’en profite pour faire un appel à ceux qui auraient commencé le jeu sur Wii U ou ailleurs et ne l’auraient jamais terminé : le jeu dispose d’une des fins les plus marquantes et improbables de tous les jeux vidéo sortis ces dernières années. Il faut absolument que vous voyiez cela. 

 

Switch Joycons
Jouer à Bayonetta avec les joycons n'est pas une bonne idée

Bayonetta 2 : une deuxième chance pour un jeu qui le mérite 

Ce n’est pas un mystère, la Wii U s’est très peu vendue et ses quelques exclusivités dont fait partie Bayonetta 2, n’ont malheureusement pas su y trouver le public qu’ils étaient en droit d’espérer. On peut ainsi se réjouir de voir débarquer la suite des aventures de la sorcière de l’Umbra sur la Nintendo Switch (qui s’est déjà plus vendue que la Wii U sur toute sa durée de vie en moins d’un an), où elle aura bien plus de chance de trouver son public que sur la Wii U. 

Dans la droite lignée des performances techniques exprimées plus haut, Bayonetta 2 Switch est un simple portage de la version Wii U avec un peu plus de fluidité. Cela étant, le jeu est bien moins axé sur la partie plateforme que son aîné. Bien plus focalisé sur les combats de boss, le jeu n'en paraît que plus actuel et agréable à jouer que le premier. Encore plus arcade que le premier épisode, Bayonetta 2 a délibérément laissé tombé la logique dans sa trame narrative pour une approche très pure dans son découpage : boss fight, boss fight, bos fight (et c’est pour cela qu’on l’aime). Toujours plus fort dans la parodie que le premier, c’est cette fois la scène d’introduction du jeu qui va vous marquer par sa grandiloquence et ses références. 

Notez également que cette version Switch intègre un mode coopération multijoueur surprenant mais qui fonctionne très bien si vous désirez jouer accompagné. 

Que dire de plus à part qu'il faut absolument faire ce jeu ? 

Bayonetta 1 & 2 : deux classiques à faire dans sa vie de joueur 

Bayonetta 1 & 2 sont des classiques du jeu vidéo et du Beat’em Up, toujours au meilleur de ce que le genre a à nous proposer en 2018. Pouvoir jouer à Bayonetta 2 ailleurs que sur la Wii U notamment est une vraie bouffée de plaisir pour les nouveaux venus comme les vétérans. Cependant, pas de révolution sur la partie technique du jeu, mais une simple optimisation qui, même si elle est appréciable, ne fera pas bouger d’un pouce les possesseurs de Wii U qui ne sont pas encore passés à la génération Switch. 

Merci de votre lecture et à bientôt pour d’autres tests sur Vojood Media. 

P.S. : Vous êtes plutôt team “Fly me to the Moon” ou “Moon River” ? Plutôt team Bayo cheveux longs ou cheveux courts ? Venez débattre en commentaires. ;)



ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

bayonetta bayonetta 2 Nintendo Nintendo Switch switch WiiU

Julien Ringot