Catégories
Assassin's Creed Origins
4.1
Star Star Star Star Star-off
SCENARIO 4.0
DUREE DE VIE 4.5
GRAPHISMES 4.0
GAMEPLAY 4.0
BANDE SON 4.0

Assassin's Creed Origins

Assassin's Creed Origins

Informations techniques

Type RPG
Editeur Ubisoft
Age/PEGI 18+
Multijoueurs non
Sortie 27 octobre 2017
Plate-forme Microsoft Windows, Playstation 4, Xbox One
Testé sur Playstation 4

Assassin's Creed Origins  


Le dernier Assassin's Creed était attendu avec grande impatience par tous les fans de la saga et c'est quelque chose qui n'avait pas échappé aux développeurs. Avec un an de développement supplémentaire, l'équipe de Black Flag a du relever de défis de tailles, en faire l'épisode du changement tout en racontant les origines de la légendaire confrérie des Assassins. Le tout en pleine Antiquité plus précisément dans l'Egypte antique. Alors si les Assassin's Creed n'ont jamais été mes jeux favoris, hormis le génialissime Black Flag, je vais tout de même vous offrir un avis totalement impartial.  

Étant un grand fan de l'Antiquité égyptienne, je ne comptais pas être tendre avec le nouveau opus de la célèbre saga d'Ubisoft, après une quarantaine d'heures de gameplay, je m'apprête à vous donner mon verdict. 


Nous voilà transporté en 49 avant Jésus Christ, un moment charnière dans l'histoire de l'Egypte, une civilisation qui après 3000 de suprématie commençait à être sur le déclin. À cette époque, la confrérie des Assassins n'existe pas encore et vous incarnez BayekMedjay de l'oasis de Siwa et c'est à travers ces yeux que vous allez assister à la création de l'ordre. A travers lui et les événements historiques majeurs, de ce grand paysauxquels vous allez assister, vous allez voir émerger le célèbre credo que tous les fans de la série connaissent. 

Mais est-ce que les développeurs et Ubisoft ont réussi à nous faire vivre pleinement tous ses événements ? Et bien c'est-ce que nous allons voir. 

 

Sans être révolutionnaire, ni le plus beau de ces dernières années (ce qui n'est pas le cas des paysages), Assassin's Creed Origins nous délivre l'Egypte antique comme je me l'étais imaginé dans ma jeunesse, quand je voulais devenir Egyptologue. Superbe techniquement, les panoramas, les jeux de lumières, les bâtiments, que ce soit de jour ou de nuit, Ubisoft nous délivre un jeu magnifique (même s'il m'a fallu un petit moment pour trouver le bon équilibrage niveau luminosité). Comme je le disais je suis un grand fan de l'histoire de l'Egypte, et le jeu arrive pleinement à nous dévoiler un univers empli de mystères, découvertes d'anciens tombeaux, oasis cachés, le phare d'Alexandrie éclairant une nuit ensoleillée ou encore les majestueuses et imposantes pyramides de Gizeh. Et le monde ouvert du jeu est un vrai plaisir en ce qui concerne l'exploration de lieu plus beaux les uns que les autres. Une carte pour le moins impressionnante, elle s'étend tellement qu'au bout de trente heures de jeu, vous n'en aurez pas fait le tour. Un monde ou les paysages sont variés au possible, passant par des paysages luxuriants à des déserts arides ou encore des plaines verdoyantes. Les villes sont tout aussi vivantes que détaillées, architectures, monuments ou encore lieux emblématiques des grandes cités d'Egypte, tout y est respecté.  


De nombreuses quêtes et activités vous seront proposées dans ce monde ouvert, et lors de vos voyages à dos de cheval ou de chameau que ce soit à Siwa ou encore Alexandrie dans lesquelles vous pourrez interagir avec les habitants. Et vous devrez monter de niveau petit à petit si vous voulez venir à bout de ces missions, comme nous le verrons plus profondément après, à la difficulté grandissante, des quêtes annexes qui ne seront pas vos seuls défis. Vous trouverez aussi de nombreux camps ennemis à défaire, des pyramides et donjons à explorer ou encore des tombeaux à piller. Des activités qui agrandissent grandement la durée de vie du jeu qui en fait l'un des plus longs voir le plus long de la série. En revanche ces activités répétitives sont parfois un peu trop court pour pouvoir offrir un vrai défi. 

Mais le véritable point fort de ce nouveau Assassin's Creed, est la nouvelle tournure RPG du gameplay. Un changement qui apporte vrai plus au jeu, vous commencez le jeu au niveau 1 et des nombreuses actions vous permettront de monter de niveau. Et monter de niveau est essentiel car chaque ennemi a lui aussi son niveau. Il sera alors bien difficile de vous frotter à des ennemies dont le niveau est plus élevé que le vôtreQui dit gain de niveau, dit aussi points de compétences qui pourront être placés dans un arbre à trois branches principales : Chasseur (arc...), Guerrier (armes et corps à corps) et Clairvoyant (pouvoirs spéciaux). Des personnalisations qui vous permettront d'être l'assassin que vous désirez. 


En ce qui concerne l'histoire principale, les personnages principaux, Bayek et Aya, sont attachants et la quête qu'ils tentent d'accomplir est tout aussi passionnante qu'intrigante. Un autre point fort du jeu se sont bien entendu les personnages historiques intégrés à l'histoire comme sait le faire Ubisoft. Des personnages comme Cléopatre, Jules César ou encore Ptolémée.  

Loin d'être parfait, Assassin's Creed Origins arrive à ramener un vent de fraîcheur sur une saga qui commençait grandement à s'essouffler ainsi qu'a reconquérir le cœur des fans de la série. Nous plongeant dans les mystères de l'Egypte antique, dans un monde ouvert gigantesque qui ne manque pas d'activités ou de choses à découvrir. L'ajout d'éléments RPG apporte une plus grande immersion dans l'univers du jeu mais le reste du gameplay a lui aussi été amélioré. Alors j'espère que vous prêt à passer plusieurs dizaines d'heures dans l'univers des assassins ainsi que celui de l'Egypte antique. Un opus bien au-dessus de ces prédécesseurs mais qui m'a quand même moins marqué que Black Flagdésolé je préfère les pirates à l'Egypte. 


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

pyramide Assassin's Creed Origins ubisoft

Franklin Urfer