Catégories
Assassin's Creed Odyssey, le test
4.2
Star Star Star Star Star-off
SCENARIO 4.0
DUREE DE VIE 4.5
GRAPHISMES 4.0
GAMEPLAY 4.5
BANDE SON 4.0

Assassin's Creed Odyssey, le test

Assassin's Creed Odyssey, le test

Informations techniques

Type Action-aventure
Editeur Ubisoft
Age/PEGI 18+
Multijoueurs Non
Sortie 5 octobre 2018
Plate-forme Playstation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Microsoft Windows
Testé sur Playstation 4

Voilà 1 an que nous avons fini notre aventure dans l’Égypte antique, et cette année Ubisoft nous permet d’explorer la Grèce antique, vous voilà prêt à embarquer pour Assassin’s Creed Odyssey. Vous pourrez à choix incarner Alexios ou Kassandra, et c’est au milieu d’un conflit opposant Athènes à Sparte que vous façonnerez votre avenir au fur et à mesure de vos décisions tout au long du jeu. Ce nouvel opus continue sur la lancée de son prédécesseur où l’exploration et vos décisions occupent une place centrale, amplifiant l’immersion dans l’histoire du jeu.

Participer


Et il ne vous faudra pas moins d’une septantaine d’heures de jeu pour venir à bout des moults arcs narratifs de cet épisode qui nous fournit une durée de jeu plus élevée que ces prédécesseurs. Et c’est avec impatience que vous allez découvrir l’histoire principale à laquelle s’ajoute pléthore de missions secondaires, mais qui ne vous sortira pas de la trame principale pour autant.

 

 

Mais avant de parler du contenu annexe, il nous faut parler tout d’abord de l’histoire principale d’Odyssey. Pour ceux qui ne dormaient pas en cours d’histoire vous savez peut-être que les guerres opposant Sparte à Athènes sont appelées Guerres du Péloponnèse, et c’est au milieu de cette période de conflit que vous incarnerez un mercenaire, un misthios prêt à tout pour arriver au terme de sa quête. Au fil de l’histoire, vous rencontrerez bon nombre de personnalités de l’époque comme Hérodote, Périclès ou encore Socrate, plutôt du beau monde. Comme nous l’avons vite évoqué un peu plus haut, vos décisions auront un impact sur l’histoire, si certaines d’entre elles ne modifient que quelques dialogues d’autres auront en revanche de véritables conséquences sur l’histoire principale. De ce fait, vous pourrez débloquer ou faire disparaître certaines quêtes de l’histoire, une trame qui est d’ailleurs séparée en trois axes principaux, l’histoire de la famille du héros, la civilisation Isu et la traque des membres d’un mystérieux culte, chaque arc proposant une fin différente.

 

Ce qui fascine dans cet Assassin’s Creed c’est le contexte géopolitique de cette époque et la galerie de personnages secondaires qui sont la plupart du temps de véritables figures historiques, une aubaine pour un fan d’histoire comme moi. Ce contexte passionnant vous donnera envie d’explorer les terres de la Grèce antique, mais aussi de boucler la totalité des quêtes annexes tant elles sont parfaitement intégrées dans cette trame principale.

 

 

Nouveauté dans cet opus, Ubisoft nous propose un mode exploration. Vous allez devoir chercher par vous-même les différents points d’objectif plutôt que de suivre un chemin tracé. Différentes lignes de dialogue ainsi que votre aigle Ikaros vous permettront de retrouver votre objectif plus rapidement dans une région entière. Vous aurez le choix en début de jeu de choisir le mode normal ou le mode exploration, le jeu a été pensé pour être joué sans marqueurs de quête et où seules les indications des PNJ vous renseigneront sur la localisation des objectifs. Ce système vous incite donc à explorer, mais aussi faire certaines quêtes annexes vous permettant ainsi de recueillir plus d’informations.  

 

 

Odyssey continue aussi dans les changements opérés par Origins, en basculant totalement dans le RPG avec un tout nouveau système de spécialisation qui vous obligera de choisir attentivement votre équipement, les gravures correspondant le mieux à votre style de gameplay qui sera défini par les compétences que vous choisirez. Fini le bouclier, la touche vous servira maintenant à l’utilisation des compétences que vous choisirez dans l’arbre dédié à celles-ci. Pour les débloquer, il vous faudra des points d’aptitudes qui s’obtiennent de manière très classique, c’est-à-dire en montant de niveau, mais aussi en complétant différents tombeaux dispersés sur la carte.

 

Les combats sont, grâce à ses aptitudes, plus dynamiques et plus variés offrant davantage de choix d’actions et de stratégie que dans les opus précédents. Que vous choisissiez de jouer; chasseur, guerrier ou encore assassin, il y en a pour tous les goûts, en revanche il sera plus simple d’aller affronter les boss avec un build chasseur ou guerrier, la voie de l’assassin vous permettra d’économiser pas mal de temps durant l’aventure, surtout pendant les phases d’infiltrations. En effet, l’IA des ennemis est plus agressive en combat au corps à corps tandis qu’elle manque de développement lorsque vous serez en infiltration, les gardes seront donc très faciles à tromper.

 


Autre point qu’il faut évoquer, le retour des parties navales, oui enfin, et contrairement à Black Flag ou encore Rogue, le passage de la terre à la mer se fait sans aucun temps de chargement renforçant ainsi l’immersion. Les séquences en mer ressemblent en revanche beaucoup à ce qui a déjà été fait dans les précédents opus, avec le fun d’être un pirate en moins. Petit ajout, un système de lieutenants qui apporteront des bonus à votre navire. Vous pourrez les recruter (ou enrôler de force, la limite est floue) lors de différentes quêtes annexes ou principales. Tout comme dans les précédents épisodes, vous pourrez customiser votre navire pour en augmenter les statistiques en combat. Rien de nouveau sous le soleil, mais cela fait plaisir de pouvoir retourner naviguer et de briser des navires en deux en les éperonnant.

Participer

 


Pour ce qui est des graphismes du jeu, l’absence de temps de chargement lorsque vous explorez un monde de cette taille est tout bonnement incroyable, c’est un univers riche et fourni qui nous est proposé dans lequel l’immersion se fait sans soucis. Même si nous ne sommes pas à l’abri de quelques petits bugs ici et là (rien qu’un petit patch ne peut arranger). Assassin’s Creed Odyssey est visuellement particulièrement réussi. Les régions variées ainsi que leurs esthétismes vous donneront envie de les explorer jusqu’à avoir découvert chacune d’entre elles. À noter aussi que le doublage français est aussi très bon et n’essaie pas de donner un accent grec aux différents personnages.

 


Odyssey apporte de réelles nouveautés à une saga qui a eu parfois du mal à se renouveler. Devenant un véritable RPG avec plusieurs arcs narratifs, des quêtes annexes scénarisées, des builds d’armures, mais aussi un choix de spécialisation des compétences. Le premier mot qui vient à l’esprit est liberté (représente William Wallace). Le scénario principal est accrocheur et plein de rebondissements, c’est avec joie que l’on explore le vaste territoire de la Grèce antique. Un jeu qui ne vous laissera pas sur votre faim, surtout après les septante heures de gameplay proposées. 


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Assassin's Creed Odyssey game jeux video Test ubisoft

Franklin Urfer