Catégories
Aquaman Sub Diego - Tome 1

Aquaman Sub Diego - Tome 1

Synopsis :

Après un violent raz-de-marée qui a dévasté les côtes californiennes, la ville de San Diego se retrouve engloutie par les flots. Mais, miraculeusement, ses habitants parviennent à développer des branchies et à survivre sous l’océan ! En enquêtant sur les raisons d’une telle mutation, Aquaman, destitué de son titre de roi de l’Atlantide, a peut-être trouvé un nouveau peuple à guider et surtout… à protéger.

Avec la sortie du film Aquaman, Urban Comics profite de l’occasion pour nous proposer des récits qu’ils n’avaient pas encore édités et qui nous apportent dans la langue de Molière plus de substance à un personnage qui a vraiment du mal à redorer son image, malgré de bons arcs narratifs comme par exemple celui de New 52, dont nous avions déjà parlé. Une image qui en partie du, à ses premières apparitions, mais aussi aux dessins animés Super Friends ou encore Big Bang Theory. Mais en version originale, il n’a pas fallu attendre la saga de Geoff JOHNS pour avoir des récits plus sombres, brutaux et adultes. En effet, Aquaman Sub Diego fait partie de ces récits qui apportent une vision différente du personnage et de l’univers du super-héros.

Entre 1994 et 2001, une nouvelle série Aquaman est lancée, écrite successivement par Peter DAVID, Erik LARSEN et Dan JURGENS : Aquaman y perd sa main, dévorée par des piranhas, il utilise un temps un harpon en remplacement puis une prothèse mécanique. La série traite aussi avec brio, les relations souvent compliquées entre Aquaman et son peuple. Il décide de reprendre son trône et se sacrifie, lors des événements de Our Worlds at War, sorties en 2001, pour protéger la citée sous-marine Poséidonis. La Ligue de Justice parvient à ramener la citée aquatique ainsi que son souverain qui a maintenant une main magique en eau. À la suite de ces événements, le super-héros se voit contraint d’abdiquer ainsi que s’exiler. Au cours de cet exil, il découvre un nouveau peuple aquatique, celui de la ville de San Diego. En effet, la ville de San Diego vient de subir un terrible tremblement de terre, qui a englouti une grande partie de la ville sous les eaux. Mais quelques jours après la catastrophe, des survivants sont retrouvés, capables désormais de respirer sous l’eau, et qui forment donc maintenant une communauté séparée du reste de San Diego, car ils ne peuvent survivre à l’air libre. Tout en essayant de comprendre ce qui a pu mener à cette catastrophe, Aquaman se voit, de par son statut particulier, à devoir régir cette nouvelle communauté.


Un contexte original, permettant de montrer un héros devant faire face aux tensions et rapports compliqués qu’il peut y avoir entre les habitants aquatiques et ceux de la surface. Un personnage principal qui est devenu, en raison de ses aventures passées, renfermées, autoritaire parfois même violent, et montrant de nombreuses failles, mais accentuant aussi le côté plus badass du personnage. L’histoire aborde deux thématiques principales ; premièrement, trouver les auteurs de la catastrophe qui a touché San Diego, et les capacités surhumaines des habitants de Sub Diego qui en résultent. Deuxièmement, comment gérer la construction d’une nouvelle société sous l’eau, avec toutes les problématiques que cela entraîne.

Et c’est sur cette deuxième partie que le récit est particulièrement réussi. En effet, en raison de l’isolement de la partie submergée, cette nouvelle communauté doit faire face à plusieurs défis de taille ; une communication compliquée avec la surface, aucune forme d’autorité pouvant maintenir l’ordre, mais aussi une envie d’émancipation grandissante. Aquaman doit donc endosser le rôle de leader de cette nouvelle cité sous-marine, réapprendre à être un roi, lui qui a été destitué de son dernier royaume. Ce contexte fictif permet de mettre en avant des problématiques bien réelles, comme la drogue, ou la criminalité dans un monde qui n’a pas de police ou de structure pouvant maintenir l’ordre, mais aussi les ingérences des États-Unis sur un territoire qui ne leur appartient plus (une thématique pour la moins actuelle). L’histoire principale permet aussi de mettre en avant d’autres problématiques scientifiques par exemple, mais surtout écologique, qu’elles vont être les conséquences à la suite de l’arrivée de cette ville sur la faune aquatique. Il est important de mentionner la noirceur de l’ensemble du récit, le premier tome présente plusieurs scènes pour le moins morbides avec une violence graphique assez marquées.


Vu qu’on parle de comics je me dois évidemment de vous parler du dessin, et c’est Patrick GLEASON, que nous avions déjà pu voir sur Superman Rebirth, qui illustre la grande majorité des numéros. Il est accompagné à l’encrage par Mick GRAY avec qui il avait déjà travaillé par le passé et qui a donc l’habitude de son style à l’influence légèrement orientale, avec des personnages aux grands yeux si typiques des mangas. Patrick GLEASON illustre avec brio les scènes de catastrophes, nombreuses dans la saga, avec des pages bien remplies en détails, mais il brille aussi dans la manière avec laquelle il nous dévoile les environnements, la faune et la flore aquatique, que ce soit la ville engloutie ou les créatures sous-marines. Un élément qui n’est pas à négliger, car la faune aquatique, avec l’aide d’Aquaman, est un élément central dans la reconstruction de la ville, en effet certains poissons aideront des ouvriers à travailler dans le noir en émettant de la lumière ou alors empêchera un immeuble de s’effondrer le temps que les habitants se mettent à l’abri.

C’est un véritable plaisir de redécouvrir cette aventure en français, mais aussi que cela puisse permettre au public ne connaissant pas encore cette histoire de découvrir une facette d’Aquaman qu’il ne connaît pas forcément. Le tome 1 de Sub Diego, bien qu’inégale dans sa narration, en particulier avec un fil rouge qui tend sur la longueur, apporte plus de substance à un personnage qui longtemps souffert d’une mauvaise auprès du grand public. Alors si vous voulez en savoir plus sur le personnage avant de voir le film ou après, n’hésitez pas un seul instant.

  • Scénario: Will PFEIFER, John OSTRANDER, John ARCUCI
  • Dessins: Patrick GLEASON, Chris BATISTA
  • Public: 12+
  • Genre : Super-héros
  • Collection : DC Classiques
  • Date de sortie : 31 août 2018
  • Pagination : 320 pages
  • EAN : 9791026815273

 


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Sub Diego Aquaman Arthur Curry Comics DC Comics

Franklin Urfer