Catégories
#5 Vive L'Indé • Cuphead

#5 Vive L'Indé • Cuphead

Cuphead

Type : Shoot'em up, plateforme
Sortie : 29 septembre 2017
Editeur/Développeur :Studio MDHR/Studio MDHR
Plateforme :MIcrosoft Windows, Xbox One
Age/PEGI :
Testé sur : Xbox One, Microsoft Windows
Catégorie : Jeu indépendant
Contrôle : Clavier, souris/Manette
Prix : 19.-


Synopsis :

Cuphead et Mugman décident d'aller faire un tour au casino. Tout se passe bien jusqu'au moment où le Diable en personne leur propose une partie de dés : en cas de victoire ils obtiendront une forte récompense pécuniaire, mais en cas de défaite ils devront lui donner leurs âmes. Les dés sont jetés et Cuphead et Mugman sont perdants et doivent donc se résigner à donner leurs âmes. Ces derniers supplient le Diable de ne pas les leur prendre. Le Diable accepte, mais en échange les deux personnages devront récupérer des âmes aux boss qu'ils vont rencontrer durant leurs aventures pour, à la fin, les livrer au Diable. Dès le pacte signé, les deux amis commencent leur quête d’âmes à offrir au Diable.


Un retour dans les années 30

Si vous suivez un peu le monde du streaming ou du gaming sur Youtube, alors vous avez peut-être entendu parler de Cuphead, un run and gun avec un style graphique rappelant les dessins animés Disney, Warner ou encore Fleischer (Popeye...) des années 30. Un style graphique sortant de l'ordinaire certes mais pas seulement. Les visuels ainsi que la musique ont été réalisés avec les mêmes techniques qu'à l'époque, animations traditionnelles faites à la main, des décors à l'aquarelle et de la musique bien jazzy digne des années 30. Mais Cuphead c'est aussi un run and gun à la difficulté tangible, plongeons-nous donc dans l'univers déjanté d'Inkwell Isle.

Après la découverte du pitch principal et un tutoriel sobre et efficace, vous voilà arrivé sur la carte du monde rappelant les grands classiques de l'époque 8 et 16 bits. Depuis cette zone nous avons accès à trois catégories de niveaux différents, les combats contre des boss à pied (où vous allez être salé), les séquences de tirs à bord d'un avion (où vous allez être salé) et pour terminer les passages de plateforme appelés Run and Gun (où vous allez être salé). Les niveaux contre les boss ainsi que celui en avion vous donneront la possibilité de choisir le mode de difficulté, facile ou normal. En mode facile les adversaires auront moins de vie et attaqueront avec moins de "virulence". Une possibilité qui permettra d'éviter à certains d'entre vous de rage quit. Il faut aussi préciser qu'en mode facile, vous louperez une grande partie des animations des boss voire même carrément certaines phases. Et puis c'est avant tout la difficulté qui fait en soit le charme du jeu.


Des Boss et du sel !

Il nous faut aussi parler du gameplay. Cuphead et Mughead, nos deux petits héros, peuvent tirer dans huit directions différentes, en haut, en diagonale et en horizontale, le tout à gauche et à droite. Il faudra, pour les non-habitués du genre, un léger temps d'adaptation et d'entraînement pour maîtriser pleinement l'ensemble des directions. Un supercoup est aussi disponible, permettant de faire un peu plus de dégâts à votre adversaire. Mais attention, lors de l'utilisation de votre "ulti" vous serez bloqué pendant un infime laps de temps mais qui peut se révéler fatal. Il faudra donc faire preuve de stratégie et de finesse car Cuphead ne pardonne pas. Votre petit héro pourra, grâce à des pièces, acheter des améliorations pour modifier vos tirs, vos dashs, etc... Des modifications qu'il faudra choisir judicieusement selon les boss ou la situation pour pouvoir en découdre plus facilement. Avec la possibilité de dasher dans les airs ou au sol et de s'accroupir, la palette de mouvement bien que simple nécessite de l'entraînement pour être pleinement maîtrisée et arriver au bout du jeu.

Le plat de résistance de Cuphead, accompagné d'une grosse part de sel, reste évidemment les combats contre les boss. Cœur du jeu, ces combats épiques demanderont adresse et stratégie, il vous faudra apprendre les différents patterns qui varieront selon vos adversaires et phases du combat. Les joueurs qui voudront avancer tête baissée se feront d'ailleurs très vite punir pour leur outrecuidance et leur manque d'attention. Comme vous avez certainement pu le comprendre, ne vous laissez pas tromper par le style amical et dessin animé du titre, Cuphead est difficile et il vous faudra certainement recommencer plusieurs fois certains combats contre un boss ou un niveau pour en arriver à bout. Mais attention, à chaque nouveau retry l'ordre des attaques de votre adversaire change, vous allez donc devoir vous adapter et réfléchir. Après une défaite, une barre de progression s'affiche, vous montrant à quelle distance vous étiez de battre ou non le boss ainsi que ses différentes phases. Les boss ont d'ailleurs des designs loufoques, amusants et en même temps menaçants, surtout quand vous vous cassez les dents dessus.


Les années 30 et bien plus

Ce qui fait le charme et le succès de Cuphead, autre son gameplay, c'est bien sûr sa direction artistique sortant de l'ordinaire et de la masse actuelle des jeux. Les animations, que ce soit des personnages principaux, des boss ou encore des simples, sont détaillées et soignées au possible. Mais toutes ces animations peuvent être une épée à double tranchant : en effet, la lisibilité de l'action peut être amoindrie à cause du trop-plein d'éléments graphiques, et cela encore plus en coop. Il m'est arrivé pour ma part de me perdre totalement entre toutes les animations et tous les éléments durant certains niveaux. Mais le jeu n'en reste pas moins magnifique sur bien des points.

Tout comme Wonderboy, qui était l'un des plus beaux jeux de plateforme 2D de ces dernières années, Cuphead est quant à lui le plus beau jeu Run and Gun 2D de ces dernières années, les deux ayant d'ailleurs un style rappelant grandement les dessins animés. Le Studio MDHR nous offre un jeu magnifique avec des animations hors du commun et une musique jazzy mais ne vous y tromper pas, les boss et les niveaux resteront dans les mémoires aussi pour leur difficulté. Si vous n'aimez pas la difficulté et le die and retry alors Cuphead n'est pas fait pour vous. En revanche, si vous n'avez jamais testé ce genre de jeu, alors n'hésitez pas.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

gaming Indépendant Cuphead Die and retry Run and Gun Studio MDHR

Franklin Urfer