Catégories
38ème édition de Balélec • Digne des plus grands festivals

38ème édition de Balélec • Digne des plus grands festivals

photo par 28mm.ch


Le vendredi 4 mai 2018 avait lieu la 38ème édition de Balélec, le festival de musique annuel ayant lieu sur le campus de l'EPFL à Lausanne, un festival que les étudiants connaissent bien. Cette année plus de 14'000 festivaliers étaient présents pour pouvoir profiter pleinement des 25 concerts au programme, répartis sur les 6 scènes du festival. Balélec, un endroit où l'on vient pour profiter des différents styles de musiques proposés, mais aussi passer une formidable soirée entre amis. Une édition qui s'est vu cette année épargnée par la pluie, pour le plus grand plaisir de tous. 

photo par 28mm.ch


Avec les 25 concerts que proposait le festival, moult styles étaient au rendez-vous. Des styles souvent représentés par les différentes scènes. En effet la scène RedOx, par exemple, a privilégié les styles plutôt électro et house, la scène Satellite les artistes rock et soul, comme par exemple la rappeuse genevoise Danitsa, qui s'est démarqué de par son énergie. La Grande Scène, quant à elle, nous propose plutôt les têtes d'affiche, comme Gogol Bordello, apportant un savant mélange entre ska, de punk, et de sonorités balkaniques, qui a bien fait pogotter la foule. À l'inverse le Squat nous présentait les artistes relativement peu connus, pour ce qui est de l'Azimut,la deuxième plus grande scène du festival, elle nous proposait des artistes comme Noflipe ou encore Hacktivist. Cette année une petite nouvelle faisait son apparition, la Biblio Tech, et il n'est pas difficile de savoir quel style de musique l'on trouvait là-bas, petit bémol cette nouvelle scène souffrait un peu de son emplacement, pas assez mis en avant.

photo par 28mm.ch


Mais Balélec ce n'est pas que la musique, et puis que serait un festival sans les bars et les différents stands. Des bars pour la plupart tenus par différents groupes d'étudiants dans le but de financer leur voyage d'études. Pour se démarquer des autres bars, car après tout les bières ont toutes le même prix, les étudiants doivent jouer sur la déco ainsi que sur l'ambiance, pour ma part j'ai grandement profité du bar VIP, surplombant le festival. Les stands de boissons ne sont pas les seuls présents, évidemment les stands de nourriture sont aussi de la partie. Et comme dans tous les festivals, les festivaliers ont pu profiter de cuisines typiques et variées, américaine entre autres mais aussi mexicaine, turque, italienne, ou encore himalayenne. Et même si les prix peuvent parfois sembler élevés, je me suis tout de même laissé tenter par un Himalayan Burger.


Même si Balélec est organisé par des étudiants bénévoles, dont un comité de 44 personnes et plus de 200 bénévoles, cela n'en reste pas moins un vrai festival, digne des plus grands. Une ambiance de folie, de nombreuses scènes, des verres entre amis. Et c'est l'ensemble de ces éléments font toujours de ces soirées, un moment inoubliable.

Découvre d'autres photos de Stéphane sur son site 28mm.ch

*photo de couverture par 28mm.ch


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Balelec EPFL Festival

Franklin Urfer