Catégories
#17 La série de la Semaine  • La Casa de Papel

#17 La série de la Semaine • La Casa de Papel

#17 La série de la Semaine  • La Casa de Papel

Informations techniques

Créé par Alex Pina
Avec Ursula Corbero, Pedro Alonso, Alvaro Morte
Genre Thriller
Durée 70 min
Composé par Iván Martínez Lacámara
Date de sortie 2 mai 2017

La Casa de Papel  

 

Synopsis :  

Huit voleurs font une prise d'otages dans la Maison royale de la Monnaie d'Espagne, tandis qu'un génie du crime manipule la police pour mettre son plan à exécution. 


Je me creusais la tête pour trouver une série dont j'allais vous parler, parce qu'il faut avouer ces derniers temps je passe plus de temps à jouer à Slay the Spire qu'à regarder des séries. Et je me suis rappelé d'une série que l'on m'avait conseillée et que j'avais binge watcher dans les règles de l'art, La Casa De Papel. Les productions originales se sont enchaînées ces derniers mois sur Netflix, entre Manhunt : UnabomberBlack Mirror, Mindhunter, Dark et j'en passe, tant bien que même les plus assidus d'entre nous ont du mal à suivre cette déferlante de série. Au milieu de toutes ces productions il est normal que certaines passent légèrement inaperçues et c'est le cas de La Casa de Papel distribué par Netlfix le 25 décembre dernier. Une série qui n'a connu aucune campagne de communication et qui n'a donc pas eu le succès qu'elle méritait, du moins au début.  

 Comme vous avez pu le voir dans le synopsis un peu plus haut, La Casa de Papel met en scène le casse de la Maison royale de la Monnaie d'Espagne par une bande de braqueurs, pour un butin de plus de 2,4 milliards d'euros. Aux commandes du groupe, un génie du crime surnommé Le professeur, sous ses ordres, huit malfaiteurs armés, tous recherchés. Dans la Maison royale de la Monnaie, 67 otages obligés à être coopératifs pour garder la vie sauve. Un pitch qui peut sembler pour le moins classique, vu moult fois au cinéma ou dans les séries. Mais le scénario ne s'arrête pas là, l'histoire se complexifie, les protagonistes gagnent en épaisseur et l'on s'attache rapidement aux différents personnages.  


Tirant au maximum de son format télévisuel, seuls quelques flash-back viennent ponctuer le flot d'actions quasi interrompu. Le rythme augmente, la tension monte, qui vous poussera à, tout comme moi, binge watcher la série. Même si la série ne révolutionne pas le genre du braquage et du thriller, ce n'est cependant pas son intention, faisant même référence aux grands films du genre comme forcément les Ocean's de Steven Soderbergh.  

Pour porter la série, deux acteurs bien connus des séries hispaniques, Pedro Alonso et Ursula Corbero. Pedro Alonso incarne avec brio le chef de bande, capable aussi bien de jouer le gentil et méchant flic pour manipuler tout autant les otages que ses compagnons. Ursula Corbero incarne quant à elle la narratrice des événements, mais aussi l'élément perturbateur de l'intrigue. 


Alors si vous aimez les films et séries de braquages, n'hésitez pas une seule seconde et regardez La Casa de Papel. Et si vous voulez un petit avis, je vous conseille de la regarder en version originale, c’est-à-dire en espagnole, une version permettant grandement l'immersion à l'intrigue. Foncez donc sur La Casa de Papel, avec une suite prévue par Netflix dès le 6 avril.  


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Alex Pina semaine La Casa de Papel séries TV

Franklin Urfer