Catégories
#16 Le Film du Weekend • Crows Zero

#16 Le Film du Weekend • Crows Zero

Crows Zero


Date de sortie : 27 octobre 2007
Durée : 130 min (2h10)
Réalisateur : Takashi Miike
Acteurs : ShunOguri, Takayuki Yamada, KyosukeYabe, MeisaKuroki, Sosuke Takaoka
Genre : Thriller/Action
Nationalité : Japonais


Synopsis :

Genji Takiya fait sa rentrée en classe de terminale au lycée Suzuran, surnommé le « lycée des corbeaux », un des lycées les plus violents du Japon. Son but est de s'imposer comme le « boss » de l'établissement, objectif recherché par la majorité des lycéens qui fréquentent celui-ci, afin de dépasser son père, le chef d'une bande de yakuzas qui avait échoué à devenir le leader lorsqu'il était élève à Suzuran. Mais pour cela, il lui faudra en découdre avec celui qui est le plus proche d'y arriver, Serizawa Tamao.


Cela fait quand même un moment que je n'avais pas parlé d'un film oriental, il est donc temps d'aller voir du côté des films japonais. Et avant de vous présenter le film d'aujourd'hui, je me dois de vous parler de Takashi Miike. Grand réalisateur japonais, maître de l'ultra violence, ayant réalisé plus de 100 films en 26 ans, navigant entre films de commandes et œuvres personnelles comme Dead or Alive, Ichi the Killer ou encore le film dont nous allons parler aujourd'hui Crows Zero. Connu pour son goût prononcé pour la violence, Takashi Miike mêle dans ses films violence, loufoque et fantastique tout en transgressant de nombreux tabous. C'est d'ailleurs cette attitude décomplexée qui le fait paraître comme un cinéaste violent, déjanté et provocateur, mais pas seulement, il a aussi réalisé de nombreux films contemplatifs et poétiques tels que The Bird Peoplein China ou La Mélodie du malheur.

Mais ce n'est pas le cas pour le film de ce week-end, le réalisateur japonais est de retour avec un nouvel opus dérangeant et totalement barré, un film ultra punchy. Et ce nouvel opus est l'adaptation du manga Crows de Hiroshi Takahashi, et le moins que l'on puisse dire c'est que les codes, que l'adaptation d'un manga implique, sont respectés. Mêlant film d'action ultra-violent et film sentimental, Crows Zero transcende les genres pour s'imposer comme l'une des meilleures adaptations de manga au cinéma.


Dans le lycée de Suzuran, des bandes rivales se disputent le contrôle du lycée : qui du chef en place, Tamao Serizawa (Takayuki Yamada) ou du petit nouveau aux grandes ambitions, Genji Takiya (ShunOguri), régnera sur le lycée ? Le pitch n'a rien de nouveau dans l'univers des mangas, les thèmes abordés comme la jeunesse, les yakuzas sont des thèmes récurrents de la bande dessinée japonaise. Mais ce sont justement ces thèmes, que Takashi Miike, affectionne particulièrement, et il leur a déjà accordé moult longs métrages au sein de sa longue filmographie. Mais Crows Zero se démarque des autres films ayant traité du même sujet, de par un traitement visuel et narratif beaucoup plus fantastique. L'action est renforcée par une folie "colorée" et le tout sur de la musique rock japonaise qui colle parfaitement à l'ambiance. Le traitement des personnages est lui aussi incroyable, Miike nous montre une galerie de petites frappes plus loufoques les uns que les autres. Et même à l'écran, le réalisateur arrive à faire la transposition entre du manga à l'écran en gardant ce qui fait la nature de ces personnages si atypiques.


Toujours avec le même humour délirant qu'on lui connaît, Takashi Miike, nous montre un film qui est plus qu'une histoire de guerre de gangs, c'est aussi une histoire d'amitié. Mais c'est aussi un formidable film de baston, avec son lot de combats et duels impressionnants filmés plus qu'avec brio. Sens du cadrage, mouvement tout est au top. C'est en tout cas un film que je conseille pour tout fan de l'univers des mangas, du Japon mais pas seulement, aussi pour tous les fans de films de bastons. Et si vous avez aimé Crows Zero, ne vous inquiétez pas il y a encore deux autres films, et oui c'est une trilogie. Et puis il vous reste aussi le reste de la filmographie de Takashi Miike, que je vous conseille aussi chaudement.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

cinema weekend Manga Takashi Miike Japon Genji Yakuza

Franklin Urfer