Catégories
#15 Le Film du Weekend • Seven

#15 Le Film du Weekend • Seven

Seven

Date de sortie: 15 septembre 1995
Durée: 128 min (2h08)
Réalisateur: David Fincher
Acteurs: Brad Pitt, Morgan Freeman, GwynethPaltrow
Genre: Thriller
Nationalité: Américain


Synopsis:

Pour conclure sa carrière, l'inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c'est ainsi que se fait appeler l'assassin, a décidé de nettoyer la société des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept péchés capitaux: la gourmandise, l'avarice, la paresse, l'orgueil, la luxure, l'envie et la colère.

"Tueurs en série, femmes meurtrières, braqueurs, escrocs, expert de la police scientifiques, profilers ou erreurs judiciaires: le crime captive, il passionne, nous interpelle."

Cette phrase de Stéphane Bourgoin, spécialiste français des tueurs en série, résume bien l'attrait que nous pouvons avoir pour le macabre et le crime. Mais elle résume aussi parfaitement le film dont nous allons parler aujourd'hui, Seven de David Fincher (Fight Club, Gone Girl, Zodiac). Les serials killers ont toujours passionné les Américains, que ce soit au cinéma, dans la littérature ou dans la vie réelle. Et avec Seven, David Fincher nous plonge dans l'horreur, une horreur sale et macabre car le traitement d'une telle histoire ne peut se faire sans aller rigoureusement dans l'abject que ce soit au niveau visuel sombre et minimal qu'au niveau de la narration.


Plongeant dans les méandres du mal, dans la démence de la ville, le film est symbolisé par une certaine violence graphique, tous les éléments de mise en scène sont parfaitement contrôlés. En passant par les pluies diluviennes quasiment bibliques, aux rues sombres, embrumées, sales, même dénuées de toutes émotions, Fincher fait de l'ambiance l'élément centrale de son film. Et cette ambiance sombre et malsaine est accentuée par la musique et la bande sonore, composée par Howard Shore (Le Seigneur des anneaux, Le Silence des agneaux...).

Durant l'intégralité du film, le serial killer restera anonyme, comme s'il était un mal indescriptible, l'incarnation d'un mal distinct et universel. Il n'a pas d'identité, comme le révèle d'ailleurs le nom du personnage, John Doe (terme utilisé pour désigner une personne non identifiée). Plus que l'antagoniste de l'histoire, il est une personnification du mal, et ses crimes basés sur les sept péchés capitaux sont une mission presque divine qu'il doit accomplir. Et l'on pourrait même prendre parti avec le tueur (ne vous inquiétez pas j'hyperbolise pour accentuer mon propos) car le film ne laisse aucune place à l'empathie pour les victimes, elles sont dépeintes comme mauvaises, perverses, des victimes qui ne sont pas choisis aux hasard. Et c'est en ça que le film est magistrale, l'ambiance du film, les motivations du tueur, la musique, créent cette sensation perturbante pour les spectateurs.


Mais on ne peut parler de Seven ,sans parler des acteurs, et des deux personnages principaux. Somerset (Morgan Freeman) et Mills ( Brad Pitt), les deux inspecteurs. Morgan Freeman incarne le vieux flic, bientôt à la retraite et je ne vais pas cacher la sympathie que j'ai pour cet acteur, mais c'est un Morgan Freeman au top de son jeu d'acteur que vous verrez dans Seven. Au fur et à mesure de l'histoire, Somerset devient de plus en plus cynique, s’abîmant de plus en plus face aux horreurs qu'il a sous les yeux. Brad Pitt incarne quant à lui avec brio le jeune inspecteur ambitieux, poussé par ses émotion et son manque de calme, et qui ne peut les contrôler.


Bien que sortie en 1995, Seven ne perd pas son aura sombre et malsaine. Que ce soit les trois acteurs principaux incroyables ou de la mise en scène de maître du réalisateur, ces éléments font, du deuxième film de Fincher, l'un des meilleurs thriller qui dominera encore bien des années. Et si vous vous demandez qui incarne le tueur, j'ai sciemment omis de le mentionné, tout comme dans le générique du film, car c'est avant tout ça Seven, c'est le soucis des détails. Si vous aimer les thrillers et que vous n'avez vu ce film alors n'hésitez pas une seconde et foncez le voir, et préparez vous à rentrer dans le recoin les plus sombres du genre humain.

Une chronique un peu plus sombre que les autres mais je me devais de vous parler de ce thriller que j'adore, mais ne vous inquiétez pas, la semaine prochaine, on parlera de films et de séries plus joyeuses.

Si vous vous intéressez aussi aux serials killers et que vous n'avez pas l'esprit fragile, je vous conseille aussi le livre Le Livre noir des Serials Killers de Séphane Bourgoin.


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

cinema weekend Seven David Fincher Brad Pitt Morgan Freeman

Franklin Urfer