Catégories
#15 La Série de le Semaine • Boardwalk Empire

#15 La Série de le Semaine • Boardwalk Empire

#15 La Série de le Semaine • Boardwalk Empire

Informations techniques

Créé par Terence Winter
Avec Steve Buscemi, Kelly Macdonald, Michael Shannon
Genre Drame, Historique, Policier
Durée 45 minutes
Composé par Multi-interprètes
Date de sortie 2010

Boardwalk Empire 

 

Synopsis :  

La chronique sombre et violente du développement d'Atlantic City dans les années 20, lors de l'émergence des premiers casinos dans un climat de Prohibition, qui donnera naissance à la Pègre. Nucky Thompson, le trésorier du parti républicain, qui dirige la ville, est en réalité celui qui tire les ficelles et qui joue sur plus d'un tableau à la fois pour arriver à ses fins. Argent sale et corruption sont au rendez-vous en passant par Chicago et New York. 


Ces derniers temps je me replonge dans les films et séries ayant pour thématique la pègre, la mafia ou encore les gangs, Peaky Blinders, Soprano, Le Parrain ou encore les Affranchis. Et puis je me suis rappelé d'une série que je regardais il y a quelques années, Boardwalk Empire de Terence Winter. Adaptation du roman de Nelson Johnson "Boardwalk Empire : The Birth, High Times, and Corruption of Atlantic City", mais la série de Terence Winter se veut plus qu'une simple adaptation sur petit écran. Avec un casting digne des plus grandes productions hollywoodiennes, comme Steve Buscemi dans le rôle de Nucky Thompson ou encore Michael PittKelly MacdonaldStephen GrahamMichael Shannon, ainsi que Michael Kenneth Williams. Cette série historique a révolutionné le monde sérial en se plaçant à la même hauteur que moult productions cinématographiques. Et avec une thématique aussi riche que les jeux de pouvoirs entre les gangs durant les années folles, une telle série ne peut être que dantesque.  

Non content de son casting de prestige HBO fait appel, pour son premier épisode à l'un des plus grands maîtres du cinéma américain, Martin Scorsese, à l'écriture de premier épisode ainsi que de producteur exécutif. Un premier épisode qui était, à l'époque, le plus cher de l'histoire de toute l'histoire des séries, pour un montant de près de 18 millions de dollars pour les 50 premières minutes de la série. Un premier épisode qui vous mettra tout de suite dans l'ambiance tant il est impressionnant que ce soit d'un point vu technique que du point de vue du scénario, une qualité d'écriture qui m'a captivé et qui vous captivera très certainement. Mais ce qui fait aussi la force de Boardwalk Empire c'est aussi la qualité d'écriture de ses personnages ainsi que les différentes thématiques abordées. 


Dans la première saison, vous allez tout d'abord rencontrer les différents personnages principaux ainsi que leurs différentes facettes, Nucky et la mort de sa femme, Jimmy et Richard Harrow tout deux hantés par la guerre que ce soit sur le plan psychologique tout autant que sur le plan physique, Richard Harrow qui a la moitié de son visage arraché, l'épouse de Jimmy qui découvre petit à petit son attirance pour une autre femme, ou encore le célèbre Al Capone qui doit faire avec son fils sourd. Et tout comme dans Le Parrain de Francis Ford Coppola ou Peaky Blinders de Steven Knight, ces éléments de leurs vies humanisent et rendant attachant des personnages qui commettent pourtant des actes atroces. 

Guerres de territoires, tractations politiques, confrontations amoureuses mais aussi familiales, Boardwalk Empire utilise les codes et les thématiques du genre, mais comme vous devez certainement commencer à le comprendre, la série de Terrence Winter n'est pas qu'une simple série de gangsters. Utilisant des codes qui pourraient donc paraître classiques mais que la série en fait un véritable drame historique avec des personnages qui sont devenus avec le temps de véritables légendes comme Al CaponeArnold RothsteinLucky Lucianoou encore J. Edgar Hoover. Des personnages côtoyant les personnages fictifs de la série, des personnages que l'on découvre dans leur intimité, qui comme je le disais avant, nous paraissent attachants malgré leurs actes horribles.  

L'un des points forts de la série c'est bien entendu son personnage principal, Nucky Thompson, incarné avec brio par Steve Buscemi, qui est en contraste avec d'autres personnages de série de gangsters comme Tony Soprano. La où Tony Soprano était sauvage, bestiale, Nucky paraît plus mélancolique, triste perdu dans un monde extravagant et haut en couleur. Un stratège ingénieux et subtil, tout aussi magnanime qu'impitoyable. Un personnage presque hanté par ses actes et qui essaie tant bien que mal de faire le bien autour de lui pour contrebalancer les actes qu'il commet.  


Alors si vous n'avez pas encore vu ce véritable chef-d'œuvre du petit écran, alors préparez-vous à regarder les 5 saisons qui constituent la série de Terence Winter. Plongez-vous donc dans les aventures Nucky Thompson, les années folles, l'alcool de contrebande, et la prohibition. Une série esthétiquement remarquable, qui nous prouve que les séries se rapprochent de plus en plus des œuvres cinématographiques, un "style" qui est devenu de plus en plus courant ces dernières années et qui nous montre que les séries ne doivent pas être jugées inférieures aux productions d'Hollywood.  


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Martin Scorsese Steve Buscemi Boardwalk Empire séries TV

Franklin Urfer