Catégories
#14 La Série de la Semaine • Peaky Blinders

#14 La Série de la Semaine • Peaky Blinders

#14 La Série de la Semaine • Peaky Blinders

Informations techniques

Créé par Steven Knight
Avec Cillian Murphy, Sam Neil, Helen McCrory, Annabelle Wallis
Genre Drame historique
Durée 55 min
Composé par Mearl
Date de sortie 13 septembre 2013

Peaky Blinders 


Synopsis : 

En 1919, à Birmingham, soldats, révolutionnaires politiques et criminels combattent pour se faire une place dans le paysage industriel de l'après-Guerre. Le Parlement s'attend à une violente révolte, et Winston Churchill mobilise des forces spéciales pour contenir les menaces. La famille Shelby compte parmi les membres les plus redoutables. Surnommés les "Peaky Blinders" par rapport à leur utilisation de lames de rasoir cachées dans leurs casquettes, ils tirent principalement leur argent de paris et de vol. Tommy Shelby, le plus dangereux de tous, va devoir faire face à l'arrivée de Campbell, un impitoyable chef de la police qui a pour mission de nettoyer la ville. Ne doit-il pas se méfier tout autant la ravissante Grace Burgess ? Fraîchement installée dans le voisinage, celle-ci semble cacher un mystérieux passé et un dangereux secret. 


Avec une 4ème saison sortie récemment, je me suis dit qu'il était grand temps de parler de la célèbre série historique, Peaky Blinders. Une série qui en 4 saisons est parvenue à se forger une place importante dans le monde sérial que ce soit critique ou auprès du public. Un engouement grandissant au fur et à mesure des épisodes pour l'ambiance grisâtre, sombre et sale de Birmingham créée par Steven Knight (Peaky BlindersTabooLocke...). Une aura ténébreuse collant parfaitement à ce récit de gangster post-Première Guerre Mondiale. Et même si la première saison tombe parfois dans le piège de la démonstration du syndrome post-traumatique et des horreurs de la guerre, les frères Shelby dominent l'écran de par leur charisme et en particulier celui de leur chef Thomas Shelby incarné par Cillian Murphy (Dunkerque, InceptionBatman Begins...). Au fur et à mesure des saisons la stratégie d'expansion de Thomas Shelby se déploie de manière agressive et passionnante, partant de la boue de l'univers gitan dont sont issues les Shelby pour arriver à une famille embourgeoisée fréquentant les plus grands. Et même si les environnements deviennent de plus en plus chics, la grasse reste toujours présente passant de matériels dans les rues de Birmingham à une crasse plus métaphorique montrant les actes qui ont  être commis pour en arriver là.

  


Peaky Blinders est dans la continuité des séries de ces dernières années, des moyens, une réalisation et une ambition cinématographiques. La série soigne chaque plan, travaille à la perfection la lumière, enchaîne les cadrages originaux et variés, pour être une des séries les plus remarquables du monde serial de ces dernières années. Et tout comme Francis Ford Coppola (Le Parrain, Apocalypse NowDracula...), Steven Knight a une fascination pour le monde criminel et tout ce qui l'entoure, une ambiance sublimée par les musiques en dehors du temps de Nick CaveWhite Stripes ou encore Arctic Monkeys. Et ce n'est pas pour rien si Steven Knight est fasciné par ce monde si particulier, en effet la mère du réalisateur de la série flirtait dans son enfance avec l'illégalité, employée par un bookmaker pour transporter l'argent de paris. Il a donc grandi en écoutant les légendes de criminels locaux.  

Combats sanglants et violents, manipulations, mensonges, Peaky Blinders est un savant mélange entre réflexion historique, thriller, tragédie et romance. Une série portée par le personnage de Thomas Shelby, qui au fur et à mesure des saisons évoluera en passant par un homme sans âme et froid hanté par la guerre pour devenir petit à petit plus humain. Mais le personnage incarné par Cillian Murphy n'est pas le seul personnage captivant de la série, pour n'en citer que certains on pourra parler du personnage de Sam Neil (Jurassic Park, L'Antre de la folieL'Homme bicentenaire...), l'inspecteur Chester Campbell aux actes tout aussi extrêmes que les criminels qu'il pourchasse ou encore le personnage de Polly interprété par Helen McCrory (Penny DreadfulSkyfallHugo Cabret...), une femme forte bien plus que la plupart des hommes de la série.  


Même si les séries historiques ne sont pas une nouveauté, on en voit une forte tendance ces dernières années. Volonté de retourner à des époques plus simples, de fuir les problèmes du présent ou encore ceux du futur, Peaky Blinders se place parfaitement dans cette continuité. Fascination pour le milieu du crime dans l'Angleterre d'après-guerre, Steven Knight nous dépeint des personnages ainsi que des lieux proches du mythe, tout comme lui les voyait dans sa jeunesse. Alors si vous voulez rechercher une série sortant de l'ordinaire, violente, sombre et sale alors cette série est faite pour vous. By order of the Peaky Blinders !  


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Birmingham TV Show Peaky Blinders cinema Serie

Franklin Urfer