Catégories
#01 Le bouquin du weekend • Just Kids

#01 Le bouquin du weekend • Just Kids


                Derrière la charismatique rockstar, se cache une écrivaine, amoureuse de poésie et de littérature française (Rimbaud, Verlaine pour ne citer qu'eux). À travers ce roman autobiographique, Patti Smith nous livre, avec une sincérité poignante, son histoire avec le photographe SM trash, Robert Mapplethorpe.

                Innocents et animés par une passion artistique commune, ils connaîtront une histoire d’amour impossible, à cause de l’homosexualité de Robert, mais ne se quitteront jamais. Au fil des pages, nous découvrons l’évolution de ses deux artistes talentueux qui ont dédié leur vie à leurs arts, sans le moindre compromis. Ce livre est aussi une immersion dans le Chelsea Hôtel des années Woodstock, véritable vivier artistique où l’on pouvait payer son loyer avec ses tableaux.

                J’ai adoré la justesse et l’authenticité de la plume de Patti Smith. Ce roman est vivant et touchant, bien que les descriptions soient parfois un peu succinctes. Must have pour les fans de rock et must read pour les amoureux de belles lettres, je ne peux que vous recommander de lire ce chef-d’œuvre (en langue originale de préférence).


Extraits choisis : (et non traduits dans un souci d’authenticité)

“But secretly I knew I had been transformed, moved by the revelation that human beings create art, that to be an artist was to see what others could not.”

“No one expected me. Everything awaited me.”

“The other afternoon, when you fell asleep on my shoulder, I drifted off, too. But before I did, it occurred to me looking around at all of your things and your work and going through years of work in my mind, that of all your work, you are still your most beautiful. The most beautiful work of all.”


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

littérature photographie patti smith just kids rock

Than Urb