Catégories
#16 Le bouquin du weekend • Pulp

#16 Le bouquin du weekend • Pulp


                Charles Bukowski ou l’anti-héros moderne. Grand écrivain américain, il a inspiré, entre autres, le personnage de Hank Moody dans la série télé Californication. Fils unique, enfant battu par son père, la jeunesse de Buk n’est pas rose. À seize ans, ivre, il décida de rendre les coups que son paternel lui infligeait. Après lui avoir cassé la gueule, il quitta définitivement le domicile familial.  

                Buk c’est l’écrivain porté sur la bouteille (comme en témoigne sa sortie, fin cuit, sur le plateau d’Apostrophes en 1978) mais aussi de la poésie et de la littérature de haute volée. Avec Journal d'un vieux dégueulasse, Women, Souvenirs d'un pas grand-chose et Pulp, il a su dépoussiéré la littérature pour l’amener à un tournant nouveau, entre envolées lyriques et phrases brutes de décoffrage, d’une vulgarité assumée.  

                Nick Belane est un détective privé. Un dur à cuire alcoolo, amoureux des femmes et des courses (de chevaux). Ce personnage violent et looser sur les bords est contacté par une femme mystérieuse, surnommée La Grande Faucheuse, pour mettre la main sur un homme supposé mort en 1961, un certain Louis-Ferdinand Céline… Son ami Barton l’envoie chercher le moineau écarlate, tandis qu’un riche homme d’affaires lui demande de filer sa femme qu’il suppose volage. Bref, cela s’annonce comme un joyeux merdier pour notre pauvre Nick.  

                La plume de Bukowski, reconnaissable parmi toutes, m’a emmené dans son envol. Les mésaventures de Nick sont racontées avec précision et dérision, ce qui rend l'histoire captivante. Si vous aimez le poétiquement cru et l’assurance d’un alcoolo qui caresse son Luger dès que ça sent le moisi, vous allez être servi. Sinon, laissez tomber.

 

Extraits choisis : (et non traduits dans un souci d’authenticité)

" It wasn’t my day. My week. My month. My year. My life. God damn it."

" We waited and waited. All of us. Didn't the shrink know that waiting was one of the things that drove people crazy? People waited all their lives. They waited to live, they waited to die. They waited in line to buy toilet paper. They waited in line for money. And if they didn't have any money they waited in longer lines."

" Existence was not only absurd, it was plain hard work. Think of how many times you put on your underwear in a lifetime. It was appalling, it was disgusting, it was stupid."

" You don't go on ' probably ' when love and guns are in hand."

 


ARTICLES SIMILAIRES


Partagez-moi


TAGS

Bukowski littérature

Than Urb