Justice League

par Franklin Urfer 0

Justice League

Vous avez tous certainement entendu parler de la Justice League, plus précisément de la Justice League of America. Mais en connaissez-vous les origines ? Tout commence en février 1960 dans les pages de The Brave and the Bold n° 28, les sept membres fondateurs, Superman, Batman, Aquaman, Wonder Woman, Flash, J'onn J'onzz et Green Lantern se réunissaient pour affronter Starro, le conquérant... une étoile de mer géante, et non je ne plaisante pas. Après deux autres apparitions dans The Brave and the Bold, la Ligue obtient, en octobre 1960, son propre magazine. Dans Justice League of America n°9, sorti en février 1962, les lecteurs apprenaient en même temps que Green Arrow, nouvelle recrue depuis avril 1961, comment s'était formée la célèbre équipe. Reprenant à l'origine le principe de la Société de Justice, les équipiers étaient séparés pour remplir des missions chacun de leur côté. Et si vous ne savez pas ce qu'est la Société de Justice, j'en reparlerai certainement une prochaine fois.


Au fil des années la Ligue grandit, déménagea dans un satellite et devint l'un des groupes, voire le groupe le plus important de l'univers DC. Accueillant de plus en plus de nouveaux membres, changeant de groupe principal, revenant parfois aux sept membres fondateurs comme par exemple en janvier 1997, lorsque Grant MORRISON et Howard PORTER relancèrent le groupe dans un nouveau mensuel.

Et pour vous permettre de vous lancer dans l'univers des comics et de ne pas vous perdre dans la pléthore de comics différents, je vais vous donner quelques comics sur la Justice League pour bien commencer votre voyage et vous préparer pour la sortie du Justice League de Zack Snyder.



Justice League 1 - Aux Origines


Scénario : Geoff JOHNS
Dessin : Jim LEE
Public : 12+
Genre : Super-héros
Collection : DC Renaissance
Date de sortie : 01 juin 2012
Pagination : 176 pages
EAN : 9782365770439


Synopsis :

Il y a cinq ans, nul ne connaissait l'existence des surhommes, et encore moins celle des super-héros... Avec l'apparition de Superman, Batman, Green Lantern, et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ces individus, les déclarèrent hors-la-loi. Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les Humains durent se placer sous la protection de leurs héros. Voici le récit de la première union des super-héros qui allaient bientôt devenir la célèbre Ligue de Justice.


En 2011, DC Comics bouleversait sa ligne éditoriale et rebootait son univers suite à l'événement Flashpoint (ne vous inquiétez pas je vous en parle bientôt). Geoff JOHNS et Jim LEE nous racontent la première rencontre entre ces super-héros novices et les circonstances qui ont mené à la création de la Ligue de Justice. Première modification, le septième membre n'est plus J'onn J'onzz, mais Cyborg (nous allons en reparler bientôt), apparu pour la première fois en 1980 dans New Teen Titans par WOLFMAN et PÉREZ, qui vient compléter l'équipe. Nous découvrons aussi dès le premier chapitre, la nouvelle version de Superman, un Superman plus arrogant mais aussi plus solitaire.

Geoff JOHNS, scénariste vedette de chez DC Comics, nous offre donc une histoire classique dans ce premier volume (les choses se compliquent par la suite), abordable, bourré d'actions et d'héroïsme et on n'en attend pas moins d'une histoire de la Justice League. Il est toujours amusant de voir les interactions entre ces héros qui se rencontrent pour la la plupart pour la première fois, tout cela dans une histoire épique, dynamique et pleine d'humour.

En ce qui concerne le dessin, ce n'est nul autre que Jim LEE (X-Men, Batman Silence, Superman-Pour Demain...) qui les a réalisés. Le dessinateur nous offre des planches magnifiques et détaillées, typiques de Jim LEE, et réinvente, modernise les tenues de la plupart des super-héros, et comme vous le remarquerez rapidement, plus de slips pour le Chevalier Noir et l'Homme d'Acier. Que ce soit les décors, les personnages, les véhicules, tout y est détaillés au possible.

Justice League : Aux Origines est parfait pour ceux qui veulent découvrir les comics DC et la Ligue des Justiciers sans être perdus dans les plus de 70 ans de comics. Ce premier volume est aussi idéal pour vous mettre dans le bain avant la sortie du Justice League de Zack Snyder.



Justice League : L'Autre Terre


Scénario : Grant MORRISON
Dessin : Frank QUITELY
Public : 12+
Genre : Super-héros
Collection : DC Deluxe
Date de sortie : 20 juin 2014
Pagination : 144 pages
EAN : 9782365775137


Synopsis :

Aux confins de l'univers existe une Terre apparemment semblable à la nôtre... Apparemment, car en lieu et place de la Ligue de Justice y existent leurs doubles maléfiques, réunis en un Syndicat du Crime invincible. Seul héros de cette planète, Lex Luthor échappe à la vigilance du Syndicat et vient demander secours à la Ligue.


Grant MORRISON et Frank QUITELY, le tandem à qui nous devions déjà le génialissime All-Star Superman, revient avec un nouveau titre. Une histoire saisissante, très influencée par l'Age d'Argent tout en étant particulièrement moderne. Le grand point fort de cette histoire, ce sont les membres du Syndicat du Crime, possédant des personnalités poussées à l'extrême. Ultraman (double de Superman) est un paranoïaque, macho et violent ; Owlman (double de Batman) est un manipulateur égoiste ; Johnny Quick (Flash) est un junkie ; Power Ring (Green Lantern) est extrêmement peureux et n'a aucun courage ; et Super Woman (Wonder Woman) est une dominatrice perverse.

Même si la plupart des histoires de Grant MORRISON ne sont pas facile à aborder, ce n'est pas le cas de Justice League – L'autre Terre faisant partie des histoires les plus accessibles et plaisantes. Il nous offre une histoire sur la relativité des concepts de Bien et de Mal accompagné de dessins impeccables de Frank QUITELY. En revanche, l'histoire peut paraître un peu courte, on en redemande et la fin de la version dessins animés et quant à elle plus épique.

Une histoire courte certes mais apportant une réflexion intéressante sur le rôle des super-héros et sur leur histoire. Car comme nous le voyons dans ce récit de MORRISON, il suffit d'un rien pour qu'un personnage soit un super-héros ou un super-vilain. Il s'agit aussi d'une histoire facilement abordable pour les nouveaux lecteurs voulant se plonger dans l'univers de DC Comics.

Commentaires

Laisser un commentaire

Pour publier un commentaire, vous devez vous connecter.