Creative Commons, c'est quoi?

par Wiam Firouzabadi 0

Saviez-vous qu’il n’est pas possible sur internet de prendre une image au hasard et de la mettre sur votre site ? Combien de sites internet, d’e-commerces ou de blogueurs sont-ils simplement allés sur Google Images pour trouver une photo afin d’illustrer leur article ? Et combien ont-ils reçu une lettre d’une étude d’avocats, mandatée le plus souvent par Getty Images ou Shutterstock leur disant qu’ils n’avaient pas acheté l’image qu’ils ont utilisée sur leur site et qu’ils peuvent encourir une indemnité ? Ça fait cher l’image, non ? C’est là qu’entrent en jeu les œuvres sous licences Creative Commons, qui vont vous permettre d’utiliser des images, des vidéos ou de la musique de manière légale. Avec plus d’un milliard de contenus sous licences CC, il y a des chances que vous arriviez à trouver votre bonheur.


1. Creative Commons, c’est quoi ?

Creative Commons est une organisation multinationale à but non lucratif constituée en 2001. Elle a été créée par Lawrence Lessig et une équipe de juristes, de scientifiques et d’experts volontaires afin de promouvoir les licences Creative Commons. Ces licences permettent aux auteurs d’accorder certains droits au public afin qu’ils puissent partager, adapter et transformer leurs œuvres en toute simplicité sans devoir demander une autorisation préalable à l’auteur. C’est un système issu de la culture participative mondiale.


2. Dans quel but ?

L’idée de base, qui est aussi la même que Wikipédia, c’est que le web doit rester un endroit de savoir, de culture, dont le partage d’information est simple.


3. Droit d’auteur ? Comment ça marche normalement ?

Le régime du droit d’auteur classique accorde aux auteurs une exclusivité sur la totalité de leurs droits (« tous droits réservés »). En matière de marques, vous les connaissez forcément, vous les croisez tous les jours : Copyright (©), Registered (®) et Trademark (™)... Pour ceux-là, l’utilisation de contenus régis par ces licences est soumise à l’autorisation de l’auteur et à l’obtention d’une licence moyennant le plus souvent un gros chèque. Alors que les licences Creative Commons encouragent les auteurs à n’en conserver qu’une partie (« certains droits réservés ») et définissent au préalable les utilisations de l’œuvre possibles.


4. Mais où est l’intérêt de partager gratuitement son travail ?

Tout d’abord, il faut savoir que de grandes institutions comme la Banque mondiale, UNESCO, l’ONU et plus de 30 gouvernements utilisent les licences Creative Commons pour mettre à disposition leurs ressources. Ensuite, pour un graphiste ou un photographe indépendant, rien ne l’empêche d’avoir certaines de ses œuvres sous licences CC, afin de faire connaître son travail au plus grand nombre et d’avoir certaines sous-licences standards. C’est aussi un outil marketing qui permet de faire partie de la culture libre.



5. Les différentes licences

Il existe quatre conditions d’utilisation des œuvres sous licences CC, qui peuvent être combinées entre elles.

CC-BY (Attribution) : Il est possible d’utiliser l’œuvre librement, sans aucune restriction, à la condition de citer le nom de l’auteur et le lien URL vers l’œuvre.

CC-NC (Non commercial) : Identique à la licence CC-BY, par contre si vous souhaitez utiliser l’œuvre à des fins commerciales, il faudra demander l’autorisation préalable de l’auteur.

CC-ND (Non modifiable) : Dans ce cas, il ne sera pas possible de modifier l’œuvre, par exemple reproduire une photo d’un paysage sous licences CC qui est en couleur et la diffuser en noir et blanc.

CC-SA (ShareAlike) : Dans ce cas, il est possible de modifier, transformer ou adapter la création mais elle doit impérativement être partagée aux mêmes conditions que l’œuvre originale.


6. Un représentant en Suisse ?

Pour de plus amples informations détaillées, il est possible de s’adresser à Me Florian Ducommun, qui est associé de l’étude HDC Legal à Lausanne, spécialisé dans les nouvelles technologies, les droits d’auteur et également conseiller juridique pour Creative Commons en Suisse. www.hdclegal.ch


7. Concrètement, comment faire pour trouver une œuvre sous CC ?

Tout d’abord, il est possible d’aller chercher vos images sur Google Images. Comment ?

  • Rendez-vous sur www.google.ch
  • Tapez le nom du type d’images que vous cherchez. Disons "rösti"
  • Sur la page de résultats, il y a différents onglets en dessous de la barre de recherche : "Tous", "Images", "Vidéo", "Shopping", etc. Il faut cliquer sur l’onglet "Images".
  • Ici, une pléthore d’images de rösti apparaissent, mais vous ne savez pas laquelle vous pouvez utiliser. Là, revenons vers les onglets : vous en avez un du nom de "Outils de recherche", il faut cliquer dessus et puis cliquer sur "Droits d’usage". Là, vous trouvez les quatre licences présentées plus haut et il suffit de choisir, par exemple "Réutilisation autorisée" afin de tomber sur toutes les photos de rösti que vous pouvez utiliser pour représenter votre recette sur votre blog.

Sinon, il existe de nombreux sites qui proposent une base de données d’œuvres sous licences Creatives Commons. Voici une petite sélection :

Commentaires

Laisser un commentaire

Pour publier un commentaire, vous devez vous connecter.