Batman

par Franklin Urfer 0

Batman


Une ruelle sombre, un couple accompagné de leur enfant, une silhouette émergeant de la nuit, deux coups, des perles tombant lourdement sur le sol, un enfant devenu orphelin. Je pense que tout le monde a compris de qui nous allons parler aujourd'hui, tant sa genèse fait partie de la culture populaire actuelle. Vous avez deviné, il s'agit bel et bien de Batman. Depuis 1939, donc plus de 75 ans, le Chevalier Noir protège la ville de Gotham City des plus grands criminels, utilisant tout autant son intelligence qu'un attirail sans limite de gadgets. Batman, le plus grand détective du monde, terreur des criminels de Gotham... Mais remontons un peu dans le temps.

En 1939, Superman n'est sorti que depuis seulement une année mais il connait déjà un succès retentissant. Vin SULLIVAN, responsable éditorial chez National Publications, qui comme vous le savez maintenant deviendra DC Comics, essaie donc de trouver une nouvelle star pour son magazine, un nouveau personnage basé sur le même concept de super-héros, un terme qui n'existait pas encore à l'époque. Bob KANE et Bill FINGER décident donc de créer un personnage à l'opposé de Superman, si Superman agit à visage découvert, Batman, qui s'écrivait Bat-Man à l'époque, portera un masque. Si l'Homme d'Acier est habillé de couleurs voyantes alors leur nouveau justicier sera vêtu de noir et de gris, etc...

Et c'est en mai 1939 dans les pages de Detective Comics n°27 que Batman fait sa première apparition. Il est d'ailleurs intéressant de noter que même si le justicier masqué faisait la couverture du magazine, il n'en occupait que six pages. Déjà à l'époque le Chevalier Noir était un justicier implacable et mystérieux, combattant le crime tout en posant des problèmes aux autorités. En parlant d'autorités, le commissaire Gordon était déjà présent dès la deuxième page, un personnage encore bien présent même après plus de 75 ans.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'en plus de 75 ans, Batman a eu son lot d'histoires cultes dont j'aimerais vous parler, comme par exemple l'incroyable Killing Joke, sorti en mars 1988, d'Allan MOORE avec Brian BOLLAND au dessin, l'obscure Batman : The Dark Night Returns, sorti en mars 1986, de Frank MILLER au scénario et au dessin, Death in the Family, sorti en 1988, de Jim STARLIN avec Jim APARO au dessin et encore tellement d'autres. Mais le but est de vous présenter des comics idéals pour débuter. Ne vous inquiétez pas, nous reviendrons bientôt sur les grands classiques.



Batman 1- La Cour des Hiboux


Scénario : Scott Snyder
Dessins :Greg Capullo
Public : 12+
Genre :Super-héros
Collection :DC Renaissance
Date de sortie : 08 juin 2012
Pagination : 176 pages
EAN : 9782365770415

Synopsis :

Après une longue période d'absence, Bruce Wayne est de retour sous le masque de Batman, à la poursuite d'un mystérieux assassin aux allures de hibou, et dont la prochaine cible n'est autre que... Bruce Wayne. Plus il progresse dans son enquête, plus le Chevalier Noir rassemble d'éléments sur les motivations de son ennemi. Il découvre alors une sombre vérité mêlant la famille Wayne aux fondations troubles de Gotham City.


À l'inverse de beaucoup de personnages au début de DC Renaissance, Batman a déjà un vécu en tant que super-héros. On le voit d'ailleurs dès les premières scènes combattre la plupart de ces vilains emblématiques comme Double-Face, Freeze, Scarecrow, le Riddler, etc... La Bat-Familly est aussi au complet et vous allez pouvoir découvrir dans le manoir Wayne, Dick Grayson, premier Robin, Tim Drake, troisième Robin et Damian Wayne, fils de Bruce Wayne et actuel Robin. L'univers est tout de suite mis en place. Un peu plus tard dans l'histoire, Batman enquêtera sur un homicide, un homme criblé par des surins marqués d'un emblème de hibou.

Et c'est Scott SNYDER qui nous livre un scénario détaillé et passionnant, prenant le risque d'introduire un nouveau groupe d'ennemis, la Cour des Hiboux. Batman ne fait plus face à un seul ennemi mais à toute une organisation, se servant d'un champion immortel (ou quasiment), appelé l'Ergot, pour les représenter. Scott SNYDER place la ville de Gotham City au centre de l'histoire, la ville est un personnage à part entière, sombre, qui renvoie aux personnages qui la protègent. Ce n'est pas pour rien que la Cour des Hiboux est un mythe de la ville de Gotham, une comptine racontée depuis des années. Cette organisation vient de la ville du Chevalier Noir, remontant même aux origines de celle-ci. Bruce Wayne va user de toutes ses ressources pour combattre cette nouvelle menace qui pèse sur la ville, sur lui-même et sur ses proches. Sombrant même dans la folie, Scott SNYDER et Greg CAPULLO nous plongent, en changeant le sens de la lecture au fil des pages, dans la démence dans laquelle Bruce Wayne est en train de sombrer.

Le moins que l'on puisse dire c'est que La Cour des Hiboux (le tome pas l'organisation) possède un dessinateur hors pair, Greg CAPULLO doit être d'ailleurs mon dessinateur fétiche actuel (peut-être parce que ce tome fut le tout premier comics que j'ai acheté). Son style de dessin colle parfaitement à l'ambiance générale de l'histoire, que ce soit les bâtiments de Gotham comme la tour Allan Wayne ou encore le labyrinthe de la Cour, tout est incroyable d'un point de vue artistique. Il faut aussi noter le travail de Fco au niveau de la couleur, le travail sur les lumières, le blanc du labyrinthe : tout est d'une réelle cohérence.

Ce nouveau Batman du reboot New 52, est tout ce qu'on demande pour une aventure Batman, une nouvelle menace pesante, mystérieuse et implacable, une enquête, et une toute nouvelle organisation venant du passé de la ville elle-même. Et bien sur des combats qui déchirent. Et encore vous n'avez pas vu les prochains tomes, que demandez de plus ? Alors que vous soyez novice ou fan de comics et que vous n'ayez pas encore lu ce petit bijou, foncez !



Batman Terre-Un Tome 1


Scénario : Geoff JOHNS
Dessins :Gary FRANK
Public : 12+
Genre :Super-héros
Collection :DC Deluxe
Date de sortie :30 aout 2013
Pagination : 152 pages
EAN : 9782365772488

Synopsis :

La ville de Gotham est une cité corrompue, de ses bas quartiers jusqu'aux plus hautes instances. Son maire, Oswald Cobblepot, est pris à partie par un nouveau candidat incorruptible : le Dr. Thomas Wayne. Ce dernier est cependant abattu, avec sa femme Martha, sous les yeux de leur unique enfant, Bruce. Des années plus tard, Bruce, épaulé par Alfred Pannyworth, un ancien soldat de fortune, décide de livrer une guerre implacable au crime, se créant une nouvelle identité : celle de Batman, le justicier masqué.


Pour ceux qui ne connaissent pas Terre-Un, il s'agit d'une version alternative de l'univers DC Comics, faisant partie du vaste multivers DC. Je vous avais d'ailleurs déjà parlé de la version de Wonder Woman de Terre-Un, mais nous avons aussi eu le droit avant ça à une version de Superman bien différente que celle que nous connaissions, et c'est aussi le cas de ce Batman. Grand avantage de ces versions Terre-Un, les nouveaux lecteurs pourront commencer cette série sans se soucier de tout ce qui a été fait depuis 75 ans et sans se perdre dans la complexe continuité de Batman.

Tout le monde connait les origines de Batman, que ce soit avec la pléthore de films qui ont été réalisés, les séries, les jeux, la multitude de comics, mais avec cette nouvelle aventure, signée Geoff JOHNS, les lecteurs découvrent quelque chose de réellement nouveau, différent de ce que nous avons pu voir par le passé. Dès les premières pages nous découvrons un Batman inexpérimenté, fonçant tête baissée, sans réfléchir, bien loin du justicier implacable que nous connaissions. C'est un personnage plus humain qui nous est proposé par JOHNS, plus réel, comme si cette aventure pouvait se dérouler dans une histoire réelle. Et cela fait plaisir de découvrir un personnage avec ces failles, commettant des erreurs.

Le personnage de Batman n'est d'ailleurs pas le seul à connaitre une réécriture : on retrouve ce bon vieil Alfred Pennyworth, mais ce n'est plus un majordome obéissant au moindre désir de Bruce. Alfred est ici un ancien soldat ayant combattu aux côtés de Thomas Wayne et se retrouve à s'occuper un peu contre son gré de Bruce Wayne après la mort de ses parents. C'est donc un personnage plus endurci, plus brute que la version que nous connaissons, qui n'hésite pas à critiquer les agissements de son "protégé", le confrontant à son manque d'expérience sur le terrain.

Je ne vous en dis pas plus sur les autres personnages de cet univers alternatif, tant il est intéressant de les découvrir petit à petit, comme le personnage de Harvey Bullock, nouveau à Gotham et combattant pour la justice, bien loin du policier que nous connaissons.

Gary FRANK fait un travail incroyable au niveau du dessin, surtout pour les personnages et leur regard, empli d'émotions, les rendant presque vivants. Le costume de Batman est aussi particulièrement ussi, loin de l'armure que nous connaissons, il ressemble plus à un costume fait main, de tissu et de cuir, renforçant le réalisme du personnage.

Batman Terre-Un est une histoire parfaite pour découvrir ou redécouvrir le personnage de Batman, que ce soit au niveau du scénario ou des dessins, elle vaut vraiment la peine d'être lue. Alors si vous aimez le Chevalier Noir n'hésitez pas une seule seconde !


Commentaires

Laisser un commentaire

Pour publier un commentaire, vous devez vous connecter.