#4 Vive L'Indé ! • Wonder Boy : The Dragon's Trap

par Franklin Urfer 0

3.8

Graphismes
4.5
90%
Bande sonore
4.5
90%
Durée de jeu
2.5
50%
Gameplay
4
80%
Scénario
3.5
70%

Wonder Boy : The Dragon's Trap


Type : Action-aventure, plates-formes
Sortie : 18 avril 2017
Editeur : DotEmu
Développeur : Lizardcube
Plateforme : Switch, Playstation 4, Xbox One, Windows, Mac, Linux
Testé sur : Nintendo Switch
Catégorie : Indépendant
Contrôle : manette/clavier,souris
Prix: 19.-


Un retour dans le passé

En 1989 sortait le troisième épisode de la série Wonder Boy, Wonder Boy III : The Dragon's Trap, un jeu de plateforme dont le gameplay était fortement orienté RPG. Développé à l'époque par Westone et édité par Sega. Le jeu vous plaçait dans la peau de Wonder Boy, victime d'une malédiction l'ayant transformé en dragon. Vous deviez trouver La Salamander Cross pour inverser le sort. Tout au long du jeu vous preniez l'apparence de diverses créatures, vous donnant des capacités différentes. Wonder Boy : The Dragon's Trap fait partie de ces jeux qui marquent à vie, avec une prise en main rapide et un plaisir immédiat. Mais pourquoi est-ce que je parle d'un jeu sorti en 1989 dans un Vive L'Indé ? Et bien tout simplement parce qu'un remake indé' est sorti sur toutes les consoles et Pc en 2017. Ce remake reprend donc la même histoire que l'original, après avoir terrassé le Mecha Dragon, vous voilà transformé en dragon et obligé de repartir à l'aventure pour retrouver votre véritable apparence.


Un jeu magnifique

Et la première chose que l'on remarque avec ce remake, c'est bien sûr la qualité de sa direction artistique. L'équipe de Lizardcube c'est inspirée des décors d'origine, tout en donnant un aspect mêlant bande dessinée et dessin animé. Les couleurs chaudes et lumineuses sont parfaitement choisies, tout comme les décors qui sont absolument magnifiques. Si les dessins rappellent donc la bande dessinée, ils sont sublimés par une animation rappelant plus le dessin animé, un mélange parfaitement abouti. Pour les nostalgiques de l'époque 8-bits, les développeurs ont intégré une option rien que pour vous: la possibilité, en une touche, de repasser aux graphismes et sons de l'époque. le travail effectué par l'équipe française est tout simplement impressionnant et Wonder Boy est l'un des plus beaux jeus 2D que j'ai pu voir ces dernières années avec Ori and the Blind Forest ou encore Unravel.


Un gameplay linéaire et efficace

La progression linéaire à la Metroid ou encore à la Castlevania est parfaitement adapté pour ce type de graphismes et après tout il s'agit d'un jeu de plateforme. Chaque transformation vous octroie de nouvelles capacités vous permettant d'accéder à de nouvelles zones, de plus en plus compliquées. En plus des capacités de votre personnages, vous pourrez aussi compter sur des items offensifs rappelant la grande époque des jeux de plateforme, comme des tourbillons, flèches, boules de feu, éclairs, boomerangs... ainsi qu'un équipement que vous pourrez améliorer au fur et à mesure. Bien que l'histoire principale ne prenne pas plus de 4-5 heures à boucler si vous êtes un habitué des jeux de plateforme, le sentiment d'accomplissement à la fin du jeu est tout de même présent. Vous pourrez aussi, après avoir fini la quête principale, explorer le monde sous votre forme humaine, afin de partir à la recherche des salles inédites, proposant des challenges multiples.


En s'attaquant a un jeu ayant autant marqué les mémoires, Lizardcube a pris un risque conséquent. En effet beaucoup de remakes, que ce soit dans les jeux vidéo ou encore au cinéma, dénaturent le matériau d'origine. Mais le remake de The Dragon's Trap est un modèle à suivre, respectant le charme du jeu d'origine tout en apportant un nouveau design dans l'esprit dessin animé. Un remake de qualité que je vous conseille tout particulièrement, que ce soit pour les graphismes ou pour la somptueuse musique Michael Geyre et de son équipe.

Commentaires

Laisser un commentaire

Pour publier un commentaire, vous devez vous connecter.